Baltimore : six policiers jugés pour la mort de Freddie Gray

La première audience dans l’affaire "Freddie Gray" a lieu ce mercredi à Baltimore (Maryland) aux Etats-Unis. Six policiers sont accusés d’avoir provoqué la mort de ce jeune afro-américain de 25 ans en avril dernier lors d’une arrestation musclée. Le drame avait provoqué des émeutes dans la ville et l’instauration d’un couvre-feu.

(L'annonce du décès de Freddie Gray avait provoqué des manifestations et des émeutes à Baltimore. © MaxPPP)

Les six policiers mis en cause ne sont pas tenus d’être là, ils seront représentés par leurs avocats qui demanderont l’abandon des charges pour vice de procédure ainsi que la récusation du procureur. La décision de Marilyn Mosby d’inculper ces agents a été vécue comme une "agression" .

Un procès sous haute surveillance

Si aucun policier ne sera présent dans la salle d’audience, la mobilisation autour du tribunal de Baltimore sera en revanche massive. Toutes les forces de l’ordre de la ville sont réquisitionnées : interdiction de poser un jour de congé ce mercredi. Les associations de droits civiques dénoncent déjà un déploiement "disproportionné" .

A LIRE AUSSI ►►► Affrontements à Baltimore après les obsèques d'un jeune Noir 

A Baltimore, depuis le décès de Freddie Gray, le chef de la police a été limogé à cause de sa gestion des émeutes. Mais les tensions persistent. La ville, comme d’autres métropoles américaines, a connu un été particulièrement meurtrier. La criminalité est en hausse de plus de 50% par rapport à l’an dernier. Les policiers affirment qu’ils sont moins efficaces depuis qu’ils sont sous surveillance. Ils veulent se servir de ce procès comme d’une tribune pour défendre leurs méthodes.