Cet article date de plus d'onze ans.

Au moins trois personnes ont trouvé la mort jeudi lors d'une explosion à Damas, de source officielle

L'explosion d'un car de pèlerins iraniens survenue jeudi à Damas a été provoquée par l'éclatement d'un pneu et non une attaque terroriste, a déclaré le ministre syrien de l'Intérieur, Said SammourD'autres sources parlaient jusque là de l'explosion d'une bombe et d'un bilan plus lourd.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (AFP)

L'explosion d'un car de pèlerins iraniens survenue jeudi à Damas a été provoquée par l'éclatement d'un pneu et non une attaque terroriste, a déclaré le ministre syrien de l'Intérieur, Said Sammour

D'autres sources parlaient jusque là de l'explosion d'une bombe et d'un bilan plus lourd.

"Le bus est entré dans une station service pour faire gonfler un de ses pneus et le pneu a éclaté. Trois personnes sont mortes", a expliqué le ministre syrien.

La télévision d'Etat iranienne avait annoncé pour sa part que le bus, venant d'Iran et vide à ce moment-là, a explosé alors qu'il faisait le plein dans une station service. Six personnes, dont les deux chauffeurs du bus ainsi que des employés de la station service, ont été tuées, selon le correspondant de la chaîne. L'explosion "a été probablement causée par une bombe posée sous le bus", avait-t-il souligné.

Egalement selon la télévision libanaise Al-Manar, proche du Hezbollah, le bus était arrêté quand il a explosé et les victimes ne sont pas des passagers. Un témoin, interrogé au téléphone par la télévision, avait toutefois exclu l'hypothèse d'un attentat, estimant que l'explosion aurait pu être causée par une bonbonne de gaz qui figurait parmi les bagages des passagers. L'arrière du bus avait été touché, a-t-il précisé.

Saeed Jalili, le négociateur iranien sur le nucléaire, est actuellement à Damas pour des entretiens avec des responsables syriens.

La Syrie a été frappée par plusieurs attentats à la bombe ces dernières années. En septembre 2008, une voiture piégée avait fait 17 morts près d'un immeuble des services de sécurité non loin de l'aéroport.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.