Attentat de Tunis : Hollande confirme la mort d'un troisième Français

François Hollande a confirmé vendredi la mort d'un troisième Français dans l'attentat contre le musée du Bardo à Tunis, annoncée un peu plus tôt par les autorités tunisiennes.

(François Hollande, à son arrivée à Bruxelles © REUTERS/Francois Lenoir)

"Le bilan est maintenant définitif, 21 morts et de nombreux blessés", a déclaré François Hollande, à la fin d'un sommet européen à Bruxelles. "Nous ne pensons pas qu'il y ait encore des Français qui pourraient être victimes ou reconnus victimes de cet attentat. Il y avait effectivement une question qui se posait pour l'identification, hier, d'une troisième victime. Nous en avons eu hélas la confirmation." 

Parmi les mort figurent donc trois Français - une incertitude pesait depuis jeudi sur la nationalité d'une victime, qui s'avère donc française.

Deux autres Français sont grièvement blessés. Le pronotic vital est même engagé pour l'un d'eux, a indiqué le président français. "Ces deux blessés sont en soins intensifs" .