Cet article date de plus de neuf ans.

Vidéo Hollande en Chine avec deux priorités : l'économie et la relation politique

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le président entend aussi "évoquer" avec la nouvelle direction chinoise "les droits de l'homme, les tensions régionales, l'environnement et le réchauffement climatique".

François Hollande a entamé, jeudi 25 avril, une visite de 37 heures en Chine marquée par une double priorité : "rééquilibrer" des échanges commerciaux qui accusent un déficit abyssal au détriment de la France, et nouer une relation personnelle avec la nouvelle direction chinoise.

Le chef de l'Etat a démarré sa visite à Pékin par une rencontre avec la soixantaine de patrons qui l'accompagnent, et la visite d'une usine construite quatre ans plus tôt dans la capitale chinoise par une entreprise française.

Ouvrir le marché chinois aux entreprises françaises

Le président de la République entend aussi "évoquer" avec la nouvelle direction chinoise, entrée en fonction il y a cinq semaines, "les droits de l'homme, les tensions régionales, l'environnement et le réchauffement climatique".

Pour François Hollande, il "n'est pas acceptable" que le commerce extérieur français accuse "26 milliards [d'euros] de déficit commercial [avec la Chine] et ceci depuis plusieurs années". Le président plaidera ainsi auprès de son nouvel homologue chinois, Xi Jinping, en faveur d'une ouverture du marché chinois aux entreprises françaises. "Je vais m'efforcer de convaincre les autorités de le faire", a-t-il assuré.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.