Cet article date de plus de neuf ans.

Vidéo Comprendre l'affaire Gu Kailai en deux minutes

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Alain de Chalvron - France 2
Article rédigé par
France Télévisions

La peine de mort, mais avec sursis. C'est la sentence du tribunal de Heifei pour la Chinoise Gu Kailai, épouse du haut dirigeant communiste déchu Bo Xilai, après le meurtre d'un homme d'affaire britannique. Elle a été précisément condamnée à une peine de mort avec un sursis de deux ans, selon un avocat de la défense lundi 20 août. En Chine, cette condamnation est automatiquement commuée en réclusion à perpétuité avec une période de sûreté de vingt-cinq ans si le prisonnier ne commet pas de nouveau crime.

ASIE-PACIFIQUE - La peine de mort, mais avec sursis. C'est la sentence du tribunal de Heifei pour la Chinoise Gu Kailai, épouse du haut dirigeant communiste déchu Bo Xilai, après le meurtre d'un homme d'affaires britannique.

Elle a été condamnée à une peine de mort avec un sursis de deux ans, selon un avocat de la défense, lundi 20 août. En Chine, cette condamnation est automatiquement commuée en réclusion à perpétuité avec une période de sûreté de vingt-cinq ans si le prisonnier ne commet pas de nouveau crime.

De quoi Gu Kalai était-elle précisément accusée ? S'agissait-il d'un procès politique ? Qu'est-il advenu de son mari ? Les explications de France 2.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.