VIDEO. Chine : certains porcs repêchés à Shanghai étaient atteints de maladie infectieuse

Douze jours après la découverte des premiers cochons morts dans le fleuve Huangpu, aucune responsabilité n'a encore été établie. Au total, quelque 13 000 cadavres de porcs ont été récupérés dans le fleuve.

Alain de Chalvron - France 2 Pékin

Le nombre de cadavres de porcs repêchées dans le fleuve Huangpu, qui traverse Shanghai (Chine), ne cesse d'augmenter. Il a dépassé les 13 000, lundi 18 mars, selon les autorités locales. Douze jours après que les premiers cochons morts ont été repérés au fil de l'eau, aucune responsabilité n'a encore été établie, alors que des porcs morts continuent à être déversés dans le fleuve. L'affaire suscite de vives inquiétudes chez les 23 millions d'habitants de la mégapole.

Shanghai a pointé du doigt la préfecture voisine de Jiaxing, en accusant des éleveurs de s'être débarrassés de leurs bêtes en les jetant dans la rivière. Des boucles d'identification agrafées sur certaines bêtes indiquent qu'elles proviennent des fermes du district de Jiaxing, à soixante kilomètres de Shanghai, en amont du fleuve. Cette région rurale s'est spécialisée dans l'élevage de cochons : elle en a produit 7 millions et demi de têtes en 2012. Le correspondant de France 2 à Pékin nous en disait plus, dimanche 17 mars.

Les agents chinois récupèrent des cadavres de porcs dans le fleuve Huangpu no loin de Shanghai (Chine), le 12 mars 2013.
Les agents chinois récupèrent des cadavres de porcs dans le fleuve Huangpu no loin de Shanghai (Chine), le 12 mars 2013. (HAP / QUIRKY CHINA NEWS / REX / SIPA )