Le compte à rebours a commencé pour Serge Atlaoui

L'Indonésie reste inflexible sur la prochaine exécution de Serge Atlaoui et ce malgré les nombreux appels de la France.

FRANCE 3

Le compte à rebours a commencé pour Serge Atlaoui, ce Français condamné à mort pour trafic de drogue en Indonésie. Il pourrait devenir le premier français exécuté depuis 38 ans si les appels répétés de la France et l'Europe ne sont pas entendus. "La peine de mort malheureusement est un moyen d'asseoir une pseudo-fermeté pour un potentat et il a pensé peut-être qu'en ordonnant des exécutions rapides, il ferait la preuve d'une fermeté qu'il n'avait pas réussi à prouver jusqu'à présent", commente Me Richard Sédillot, avocat de Serge Atlaoui qui dénonce une exécution pour l'exemple.

L'homme a toujours clamé son innocence

Mardi 21 avril, le dernier recours a été rejeté par la Cour suprême d'Indonésie. Depuis s'est engagé un bras de fer diplomatique entre la France et l'Indonésie. Emprisonné depuis 10 ans et condamné à mort en 2007, Serge Atlaoui a toujours clamé son innocence. Il installait des machines industrielles dans ce qu'il croyait être une usine d'acrylique. C'était en fait une usine d'ecstasy. Sa famille vit aujourd'hui des heures sombres, mais veut encore y croire. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Français Serge Atlaoui, condamné à mort en Indonésie, le 1er avril 2015 à Jakarta.
Le Français Serge Atlaoui, condamné à mort en Indonésie, le 1er avril 2015 à Jakarta. (ROMEO GACAD / AFP)