Cet article date de plus de deux ans.

Indonésie : le bilan du tsunami s'alourdit

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Indonésie : le bilan du tsunami s'alourdit
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Le bilan continue de s'alourdir en Indonésie avec plus de 300 morts et de nombreux disparus. Aucune alerte n'avait été donnée avant l'arrivée du tsunami.

L'armée, arrivée en renfort, continue d'exhumer des corps des décombres lundi 24 décembre en Indonésie. Dans les villages, les dégâts sont encore plus impressionnants : de nombreuses maisons ont été broyées par une vague de plusieurs mètres, arrivée de nuit sans aucune alerte. À la première montée des eaux, un premier vent de panique a gagné l'île et certains habitants ont eu le réflexe de se réfugier sur les hauteurs. Sans alerte officielle, beaucoup d'autres n'ont pas bougé.

L'intervention du président Joko Widodo

L'éruption du volcan Krakatoa samedi 22 décembre a été modérée, personne ne s'en est méfié, mais elle a provoqué un effondrement sous-marin. Le tsunami aurait dû être détecté par le réseau de surveillance. Lors de sa visite improvisée, le président indonésien Joko Widodo a dû s'expliquer sur ces défaillances. Il indique avoir demandé la vérification de tout le système de détection des tsunamis ainsi que le remplacement des éléments défaillants. 1 000 blessées et plus de 300 morts ont été dénombrés, un bilan qui pourrait encore s'alourdir.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tsunami en Indonésie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.