Cet article date de plus de six ans.

Népal : la survie s'organise

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Népal : la survie s'organise
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

France 3 a rencontré une famille de Katmandou qui ne peut plus habiter sa maison car elle menace de s'effondrer, et qui vit donc dans un parc de la ville.

Six jours après le terrible séisme qui a frappé le Népal samedi 25 avril, le bilan ne cesse de s'alourdir et s'élève désormais à 6 200 morts. Sur place, les habitants organisent la survie.

Une équipe de France 3 a suivi une famille, les parents et leurs deux enfants, installée sous une bâche, pour se protéger du soleil ou de la pluie. C'est dans un parc qu'ils ont trouvé refuge.

"Tout est difficile ici. On ne peut pas dormir, les enfants sont malades, ils sont dévorés par les moustiques", confie le père. L'eau potable, premier besoin des réfugiés, est distribuée via des camions-citernes.

 

Un million de sans-abris

Le père n'hésite pas à retourner dans sa maison, qui menace pourtant de s'effondrer. Là, il peut recharger son portable, car ailleurs, il n'y a plus d'électricité.

"Ma chambre me manque. J'habite ici depuis que je suis tout petit. Dans cette cour, j'avais tous mes amis", raconte son fils qui l'attend en bas de l'immeuble.

La famille doit retrouver un logement sûr, mais un million de personnes se trouvent dans la même situation au Népal.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Séisme au Népal

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.