Les Népalais livrés à eux-mêmes

Après le terrible séisme qui a dévasté le pays, les habitants ne peuvent pas compter sur l'aide de leur gouvernement, complètement dépassé.

France 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Au Népal, la colère gronde parmi les habitants contre le gouvernement, reproché de ne pas pouvoir répondre à l'urgence. Dans les quartiers les plus sinistrés de Katmandou, les habitants doivent s'organiser eux-mêmes. "Par endroits, la population népalaise est entièrement livrée à elle-même", explique Hakim Abdelkhalek, journaliste de France 3 en direct de Katmandou.

"Nous avons croisé très peu d'organisations humanitaires. Les équipes sont arrivées de France, de Chine, d'Inde, mais elles ne sont pas assez nombreuses pour faire face à la tragédie qui frappe ce pays très pauvre", poursuit-il.

L'arrivée des vols humanitaires retardée

"L'aéroport international de Katmandou n'arrive pas non plus à faire front. Il est trop petit, trop désorganisé et paradoxalement, les vols commerciaux, avec des touristes, ont continué à atterrir et à décoller, ce qui a fortement ralenti l'arrivée des vols humanitaires qui sont aujourd'hui devenus la priorité numéro 1 des autorités népalaises", conclut-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
De très nombreux habitants de Katmandou se retrouvent sans toit. Les secours leur distribuent des tentent en plastique pour se mettre à l\'abri tant bien que mal.
De très nombreux habitants de Katmandou se retrouvent sans toit. Les secours leur distribuent des tentent en plastique pour se mettre à l'abri tant bien que mal. (SUNIL PRADHAN / ANADOLU AGENCY / AFP)