Le Népal attend toujours un soutien international

Une semaine après le séisme qui a frappé le Népal, les survivants sont à la recherche de nombreux disparus et le pays vit dans le chaos en espérant une aide extérieure.

France 3

De nombreux Népalais ont manifesté ce 1er mai à Katmandou pour pousser la communauté internationale et le gouvernement local à les soutenir. Le séisme du 25 avril a fait plus de 6 200 morts et beaucoup de gens sont encore portés disparus. Les survivants se retrouvent souvent sans-abris et doivent s'organiser avec les moyens du bord pour survivre.

"Depuis le tremblement de terre, nous n'avons ni tente, ni nourriture", déclare notamment un homme.

Des refuges de fortune

Une équipe de France 3 a suivi une famille, les parents et leurs deux enfants, installée sous une bâche, pour se protéger du soleil ou de la pluie. C'est dans un parc qu'ils ont trouvé refuge.

"Tout est difficile ici. On ne peut pas dormir, les enfants sont malades, ils sont dévorés par les moustiques", confie le père. L'eau potable, premier besoin des réfugiés, est distribuée via des camions-citernes.

Ce soir, les habitants de Katmandou ont allumé des bougies en hommage aux victimes dont le nombre ne cesse de gonfler. 1 000 Européens manquent toujours à l'appel, dont 159 Français.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un homme marche dans la ville dévastée de Bhaktapur (Népal), après un tremblement de terre, le 27 avril 2015.
Un homme marche dans la ville dévastée de Bhaktapur (Népal), après un tremblement de terre, le 27 avril 2015. (NAVESH CHITRAKAR / REUTERS)