Dix Français tués dans le séisme au Népal

Sauf en cas de disparition non signalée, il pourrait s'agir d'un bilan définitif pour la France.

Un homme marche au milieu des décombres à Lamosangu, au Népal, le 11 mai 2015.
Un homme marche au milieu des décombres à Lamosangu, au Népal, le 11 mai 2015. ( ANADOLU AGENCY / AFP)

Le bilan s'alourdit, deux semaines après le séisme au Népal. Le nombre de Français tués le 25 avril s'élève désormais à dix, a déclaré, lundi 11 mai, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères français.

Selon les autorités népalaises, le bilan de ce tremblement de terre est à ce jour de 7 800 morts et près de 16 000 blessés. Le séisme a détruit 300 000 maisons.

3 000 Français localisés sains et saufs

"S'agissant de nos ressortissants, dix d'entre eux ont péri dans cette catastrophe : deux à Katmandou, huit dans la vallée du Langtang", a précisé le porte-parole du Quai d'Orsay.

Le précédent bilan du ministère, mercredi dernier, faisait état de quatre morts et neuf disparus français. Parmi ces derniers, six ont été retrouvés morts et trois vivants.

Au total, plus de 3 000 Français ont été localisés sains et saufs grâce aux actions de l'ambassade de France à Katmandou et du centre de crise et de soutien, qui "ont permis de dissiper les inquiétudes sur les cas signalés depuis le séisme", a ajouté le ministère. Sauf en cas de disparition non signalée, il pourrait donc s'agir d'un bilan définitif pour la France.