"Scènes de désolation" au Vanuatu

Depuis Port-Vila, la capitale de l'archipel du Vanuatu, Jenny Briffa évoque les dégâts causés par le cyclone Pam et l'organisation des secours.

FRANCE 3

Le Vanuatu est profondément meurtri par le passage du cyclone Pam, il y a trois jours. Ce lundi 16 mars, Jenny Briffa a pu rallier Port-Vila, la capitale. "Partout, ce sont des scènes de désolation. Nous avons vu des maisons sans toit, des arbres couchés, des poteaux électriques arrachés, et même un container au beau milieu de la route", rapporte-t-elle.

Couvre-feu déclaré

En centre-ville, l'électricité est coupée. "Un couvre-feu a été déclaré car des lignes électriques traînent un peu partout, mais aussi parce qu'il y a eu des évasions à la prison de Port-Vila", poursuit la journaliste de France 2.

Les secours, venus d'Australie, de Nouvelle-Zélande et de France, s'organisent et arrivent en continu. "Ce matin, pour la France, un avion est parti de Nouméa avec 1,5 tonne de matériel et des techniciens chargés d'aider les Vanutais à remettre les lignes électriques en état", conclut la reporter.

Le JT
Les autres sujets du JT
La capitale du Vanuatu, Port Vila, frappée par le cyclone Pam le 14 mars 2015. 
La capitale du Vanuatu, Port Vila, frappée par le cyclone Pam le 14 mars 2015.  ( AP / SIPA )