Pollution : la situation inquiétante de la Chine

À Pékin, en Chine, l'année a commencé sous un épais brouillard de pollution. Le pic est si élevé que la visibilité est réduite à quelques mètres.

En moins de 20 minutes, les immeubles de Pékin, en Chine, ont disparu, engloutis par un nuage de pollution. Cette vidéo a été tournée lundi 2 janvier. Depuis, la capitale chinoise est placée en alerte rouge, le niveau le plus élevé. Dans les rues, quelques passants se protègent avec des masques qui semblent bien dérisoires. Les plus fragiles restent à la maison. "Les personnes âgées et les bébés ne sortent pas", témoigne une habitante. 
Un phénomène récurrent en Chine
Ce nouvel épisode, qui s'étend sur tout le nord du pays, a bloqué les ports et aéroports. Les autoroutes ont été fermées, y compris les voies rapides de la capitale. Mais rien n'y fait : la présence de particules fines explose. En décembre, à Paris, le taux de pollution atteignait 131 microgrammes par mètre cube. Actuellement, à Pékin, le niveau est à 500. Le record revient à la ville Shijiazhuang, avec plus de 1 000 microgrammes par mètre cube, soit 50 fois plus que la recommandation de l'OMS.
 
Le JT
Les autres sujets du JT
Des passants portant des masques contre la pollution traversent une rue à Pékin, le 21 décembre 2016.
Des passants portant des masques contre la pollution traversent une rue à Pékin, le 21 décembre 2016. (JASON LEE / REUTERS)