Pakistan : huit des dix suspects de l'attaque contre Malala libérés

Ils ont été remis en liberté, faute de preuves, annoncent plusieurs responsables locaux, vendredi. Ils avaient été condamnés à de la prison à vie.

La Pakistanaise Malala Yousafzai reçoit le prix Nobel de la paix, à Oslo (Norvège), le 11 décembre 2014.
La Pakistanaise Malala Yousafzai reçoit le prix Nobel de la paix, à Oslo (Norvège), le 11 décembre 2014. (HAKON MOSVOLD LARSEN / NTB SCANPIX MAG / AFP)

Parmi les dix Pakistanais soupçonnés d'avoir participé à l'attaque qui a grièvement blessé Malala Yousafzai, prix Nobel de la paix 2014, huit ont été relâchés. Ils ont été libérés faute de preuves, ont indiqué plusieurs responsables locaux, vendredi 5 juin.

La militante pour l'éducation des femmes a été blessée par balle à la tête en octobre 2012 par des rebelles talibans. Ils avaient pris d'assaut son bus scolaire.

Condamnés à de la prison à vie

En avril, des responsables locaux, militaires notamment, avaient annoncé que dix hommes soupçonnés d'avoir fomenté l'attaque avaient été condamnés à la prison à vie par un tribunal de Mingora, capitale du district de Swat, où avait eu lieu l'assaut.

Les suspects avaient été arrêtés par l'armée à la suite d'une opération antitalibans menée conjointement avec la police et les services de renseignements. Leur procès avait été tenu secret, jusqu'à l'annonce des verdicts.

Annonces contradictoires entre l'armée et la police

L'annonce de la libération de huit des dix suspects par des responsables de la police a été démentie par un responsable militaire à Mingora. Il accuse la police de mentir en insistant sur le fait que les dix accusés avaient bien tous été condamnés à la prison à vie.

D'après plusieurs responsables locaux, l'homme soupçonné d'avoir tiré sur Malala est en fuite en Afghanistan, aux côtés du chef des talibans pakistanais, le mollah Fazlullah, commanditaire de l'attaque.