"Ma'Rosa" ou comment les Philippines sont gangrénées par la drogue

Aux Philippines, les trafics de drogue sont un fléau. C'est ce que montre le film Ma'Rosa, en salles mercredi 30 novembre. Il a été tourné dans les rues de Manille.

FRANCE 3

Rosa est une figure dans son quartier de Manille. Elle vend de tout dans sa petite épicerie. Et surtout de la drogue. Les doses d'amphétamine y sont confectionnées avec soin. Elles font vivre la famille avec ses quatre enfants. Un jour, Rosa est arrêtée. Elle risque la perpétuité. Mais aux Philippines, tout se négocie, même au commissariat. Ses enfants ont une nuit pour rassembler la rançon exigée par la police et faire libérer leur mère.

Le fléau de la corruption aussi

Ce film, tourné en 2015 et qui sort mercredi 30 novembre au cinéma, est devenu d'une actualité brûlante avec l'élection en juin d'un président philippin aux propos expéditifs. "Vous tous qui êtres drogués, je n'ai aucune compassion pour vous. Soit je vous tuerai, soit vous me tuerez", a déclaré Rodrigo Duterte.

C'est bien à une méthode radicale que le président élu se livre avec l'assentiment de ses électeurs. En trois mois, les règlements de compte, les escadrons de la mort et les délations ont fait au moins 3 500 morts et 70 000 prisonniers. Ma'Rosa dénonce à la fois la corruption de la police et le fléau de la drogue, qui touche aux Philippines un adulte sur quinze. Prudent, le réalisateur Brillante Mendoza ne se prononce pas sur la politique du régime.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'affiche du film Ma\'Rosa
L'affiche du film Ma'Rosa (FRANCE 3)