Des Nord-Coréens se livrent au cannibalisme

Un rapport sud-coréen fait état de plusieurs cas de consommation de chair humaine dans le pays dirigé par Kim Jong-un. Ils seraient une conséquence de la terrible famine qui y sévit.  

Manifestation pour célébrer le régime nord-coréen, le 21 avril 2012 à Pyongyang (Corée du Nord).
Manifestation pour célébrer le régime nord-coréen, le 21 avril 2012 à Pyongyang (Corée du Nord). (MAXPPP)

Affamés, certains Nord-Coréens se livrent au cannibalisme. C'est la conclusion d'un rapport sud-coréen, relayé par Le Figaro. Ce rapport a collecté de nouveaux témoignages, qui font état de plusieurs actes de cannibalismes ces dernières années dans le pays.

Selon le texte, publié mercredi 16 mai à Séoul, trois personnes ont été exécutées en 2006 et 2009 pour consommation de chair humaine. Ainsi, en 2006, un père et son fils étaient passés par les armes dans la ville de Doksong. En 2009, un homme était exécuté pour avoir tué puis dévoré une fillette de 10 ans.

Une crise alimentaire grave

Bien qu'isolés, ces cas illustrent la grave crise alimentaire que connait la Corée du Nord. "Une inflation énorme a soudain fait exploser les prix des denrées, poussant certaines personnes à bout", explique Han Dong-ho, l'un des auteurs du rapport.

Cette étude confirme des témoignages de transfuges recueillis par des ONG ces dernières années. "La faim m'a fait perdre la raison, j'avais entendu dire que la chair humaine était meilleure que le porc et je me suis dit que nous allions tous mourir de toute façon", se justifiait fin 2007 une mère accusée par les agents du régime d'avoir dévoré sa fille de 9 ans.