Cet article date de plus de sept ans.

Le champagne est désormais protégé en Chine

Le célèbre breuvage champenois devient le quatrième vin et spiritueux à bénéficier d'une reconnaissance officielle dans le pays. Ce qui devrait permettre de limiter la contrefaçon.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le champagne devient le quatrième vin et spiritueux à bénéficier d'une reconnaissance officielle dans le pays. (MIGUEL MEDINA / AFP)

Le champagne français officiellement reconnu en Chine. Après le cognac, le whisky écossais et la région viticole américaine de la Napa Valley, le célèbre breuvage champenois a obtenu mardi 28 mai la reconnaissance de son indication géographique.

Si cette appellation ne découragera sans doute pas les contrefaçons, elle va permettre au Comité interprofessionnel des vins de champagne (CIVC) de saisir la justice chinoise en cas de litiges. Et les autorités chinoises devraient également lutter davantage contre les faux champagnes.

Une meilleure protection qu'aux Etats-Unis

Elle devrait enfin permettre de vendre encore plus de champagne dans un pays qui consomme de plus en plus de vin. En 2001, il se vendait 50 000 bouteilles de champagne en Chine, contre deux millions en 2012.

Pour les responsables du CIVC, cette reconnaissance est d'autant plus précieuse qu'elle ne leur est pas accordée partout. "La législation chinoise nous apporte une protection que la Russie et les Etats-Unis ne nous apportent pas", a confié aux Echos le porte-parole du CIVC, Thibaut Le Mailloux.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.