Cet article date de plus de huit ans.

Le mystère du cerisier de l'espace

Revenu sur terre après un voyage dans l'espace, ce cérisier japonais a fleuri six ans plus tôt que la moyenne de ses congénères.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un astronaute japonais brandit des noyaux de cerise dans la Station spatiale internationale, le 13 avril 2009. (JAXA / AFP)

On l'appelle le cerisier de l'espace. Un jeune arbre de quatre ans est au centre d'un mystère qui laisse pantois les moines bouddhistes et les scientifiques qui le maternent au temple Ganjoji (Japon).

Il a fleuri au début du mois d'avril, six ans plus tôt que la moyenne de ses congénères. "Nous n'en revenons pas. Il a grandi si vite !" s'est exclamé Masahiro Kajita, le prêtre principal du temple Ganjoji, dans la préfecture de Gifu (centre du Japon). 

L'hypothèse des rayons cosmiques

Cette croissance précoce est d'autant plus mystérieuse que le noyau a accompli une véritable odyssée de l'espace avant de revenir au temple. Il avait été sélectionné il y a quelques années avec d'autres graines pour être envoyé jusqu'à la Station spatiale internationale (ISS) en novembre 2008.

Une chercheuse associée au projet, Kaori Tomita-Yokotani, de l'université de Tsukuba, avoue son étonnement face à cette maturation supersonique. "Il pourrait s'agir d'une conséquence de l'exposition du noyau aux rayons cosmiques", a-t-elle avancé comme hypothèse.

Selon la chercheuse, la pollinisation du vieux cerisier d'origine par d'autres espèces cousines à la floraison plus précoce pourrait toutefois constituer une autre explication du phénomène. "A l'heure actuelle, nous ne savons pas", a-t-elle résumé.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Asie-Pacifique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.