Cet article date de plus de huit ans.

Le Japon va poursuivre sa chasse "scientifique" à la baleine dans le Pacifique

Tokyo va cesser sa chasse contestée, telle qu'il la pratiquait jusqu'à présent en Antarctique, et présenter un autre dossier pour l'Antarctique, compatible avec les règles internationales.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une baleine pêchée, sur le pont d'un navire japonais lors d'une expédition dans le Pacifique, en 2013. (INSTITUTE OF CETACEAN RESEARCH / AFP)

Le gouvernement japonais a indiqué, vendredi 18 avril, qu'il allait revoir son plan de chasse à la baleine dans l'Antarctique, en tenant compte du verdict de la Cour internationale de justice (CIJ). Tokyo entend lui donner une tournure plus scientifique, compatible avec les règles mondiales. Le Japon compte en revanche poursuivre la chasse "scientifique" à la baleine ailleurs, en l'occurrence dans l'océan Pacifique. 

Le ministre nippon de la Pêche a affirmé vouloir tenir compte des critères de la CIJ, la plus haute instance judiciaire de l'ONU, selon laquelle le Japon déguisait auparavant une activité commerciale en programme de recherche scientifique dans l'Antarctique. Il a dans le même temps réaffirmé que Tokyo allait arrêter le plan Jarpa II, la seconde phase des recherches dans l'Antarctique, conformément aux décisions de la justice, avant d'en élaborer un autre.

La prochaine expédition dans l'Antarctique annulée

Cela signifie que le Japon va cesser la chasse contestée, telle qu'il la pratiquait jusqu'à présent en Antarctique, et présenter un autre dossier pour l'Antarctique comportant vraisemblablement davantage d'éléments scientifiques, afin de bénéficier de l'exception accordée par la  Commission baleinière internationale (CBI) pour les prises de baleines à des fins de recherches.

La prochaine expédition dans l'Antarctique qui devait débuter l'hiver prochain sera annulée, comme l'a précisé l'Agence japonaise des pêches. En revanche, le départ des navires baleiniers pour le Pacifique est prévu le 26 avril. Un communiqué publié par l'Agence des pêches précise que les objectifs seront ramenés à 100 petits rorquals dans les eaux côtières, contre 120 l'an dernier, et 110 autres baleines au large, contre 160. Aucun petit rorqual ne sera pris en profondeur.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Asie-Pacifique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.