Le fondateur de Megaupload autorisé à dépenser 37 000 euros par mois

La Nouvelle-Zélande a débloqué une partie de la fortune de Kim Schmitz, alias Kim Dotcom. Mais le plafond de dépenses est bien inférieur aux 135 000 euros mensuels qu'il demandait.

Kim Schmitz, alias Kim Dotcom, fondateur du service de téléchargement Megaupload, à la sortie du tribunal d\'Auckland, en Nouvelle-Zélande, le 22 février 2012.
Kim Schmitz, alias Kim Dotcom, fondateur du service de téléchargement Megaupload, à la sortie du tribunal d'Auckland, en Nouvelle-Zélande, le 22 février 2012. (MICHAEL BRADLEY / AFP)

Le fondateur de Megaupload, Kim Schmitz alias Kim Dotcom, peut profiter d'une partie de sa fortune : la Nouvelle-Zélande a débloqué, jeudi 22 mars, certains de ses comptes en banque. Selon les médias locaux, le fondateur du service de téléchargement arrêté puis relâché dans le cadre d'une opération du FBI qui a conduit à la fermeture du service, est autorisé à dépenser jusqu'à 60 000 dollars néo-zélandais par mois, soit 37 000 euros. Une somme loin des 220 000 dollars néo-zélandais qu'il réclamait, soit 135 000 euros.

La justice a également autorisé cet amateur de voitures de luxe à utiliser sa Mercedes, affirme le quotidien New Zealand Herald (lien en anglais).

Pour la seule année 2010, Kim Dotcom a engrangé 42 millions de dollars américains de revenus, soit 31 millions d'euros. Mais ses avoirs ont été gelés en attendant l'examen de la demande d'extradition des Etats-Unis, fixée au 20 août. La justice américaine espère le juger sur son territoire et compte réclamer la peine maximale de 20 ans de prison. Elle accuse les responsables de Megaupload d'avoir proposé des copies piratées de films de cinéma, de programmes télévisés et d'autres contenus.