La marque Puma accusée d'avoir dégradé des bâtiments du XVIIe siècle en Inde

Pour les besoins d'une publicité, des graffitis ont recouvert plusieurs façades d'immeubles dans une "zone patrimoniale". 

Capture d\'écran de la publicité de Puma tournée dans un vieux quartier de Delhi (Inde). 
Capture d'écran de la publicité de Puma tournée dans un vieux quartier de Delhi (Inde).  (PUMA / YOUTUBE)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

La marque allemande Puma est accusée d'avoir irrémédiablement détérioré plusieurs bâtiments du XVIIe siècle, dans le vieux quartier de Delhi, en Inde, rapporte le Guardian (en anglais), mardi 14 novembre. Pour les besoins d'un spot publicitaire vantant les mérites d'une paire de chaussures de la marque sportive, des peintures murales colorées ont été recouvertes par des graffitis à la bombe. La campagne, intitulée Captures the grit of Indian streets (Capture le grain des rues indiennes), met en scène des rappeurs indiens, des danseurs de hip-hop et des graffeurs.  

 "Cela défigure une zone patrimoniale"

Selon l'historienne moghol Rana Safvi, les portes en bois, les briques et le grès laissent penser que les batiments taggués ont environ 200 ans, dans un quartier établi par l'empereur moghol Shâh Jahân au XVIIème siècle. "Cela défigure une zone patrimoniale", dit-elle au Guardian"Ces gens ont fait cela sans comprendre la valeur patrimoniale" de la zone, déplore le Fonds national indien pour l'art et le patrimoine culturel, cité par The Times (en anglais)

L'agence qui a réalisé le clip de Puma assure que le tournage s'est déroulé avec "toutes les autorisations nécessaires", y compris celle de peindre le batiment. "Le propriétaire n'était pas conscient que son immeuble était protégé (...) Nous n'étions pas au courant", se défend l'agence qui promet de restaurer le patrimoine dégradé.