Kazakhstan : Tokaïev remporte la présidentielle avec 70,8% des voix

Le scrutin a été marqué par d'importantes manifestations à travers le pays, les protestataires appelant au boycott d'une élection qu'ils estimaient jouée d'avance.

Le président kazakh par intérim, Kassym-Jomart Tokaïev, le 9 juin 2019 à Nur-Sultan.
Le président kazakh par intérim, Kassym-Jomart Tokaïev, le 9 juin 2019 à Nur-Sultan. (ALIIA RAIMBEKOVA / ANADOLU AGENCY / AFP)

Le président par intérim du Kazakhstan, Kassym-Jomart Tokaïev, a remporté la présidentielle anticipée avec 70,8% des voix, annonce lundi 10 juin la commission électorale. Son plus proche rival, Amirjan Kossanov, a obtenu 16,2% lors du scrutin convoqué dans cette ex-république soviétique d'Asie centrale après la démission surprise en mars de Noursoultan Nazarbaïev, qui avait dirigé sans partage le pays depuis son indépendance en 1991.

Ce scrutin a surtout été marqué par d'importantes manifestations à travers le pays, les protestataires appelant au boycott d'une élection qu'ils estimaient jouée d'avance. A Almaty et Nur-Sultan, les deux principales villes du Kazakhstan, des journalistes de l'AFP ont été témoins de plusieurs centaines d'arrestations. Le vice-ministre de l'Intérieur a rejeté la faute sur des "éléments radicaux" ayant organisé des "manifestations non-autorisées".

Malgré sa démission, Noursoultan Nazarbaïev conserve des fonctions-clés dans le système politique kazakh. En 2015, pour son cinquième et dernier mandat, l'ancien président avait obtenu presque 98% des voix. Ses victoires électorales successives n'ont jamais été reconnues comme libres et justes par les observateurs internationaux. Au cours de sa campagne, Kassym-Jomart Tokaïev a promis de se placer dans la continuité de son prédecesseur.