Journée internationale de la fille, un jour de combat

Ce week-end se déroulera la journée des filles. 60 millions d'entre elles à travers le monde sont privés d'éducation ou mises en esclavage.

FRANCE 3
60 millions, c'est le nombre de filles à travers le monde privées d'éducation.  Certaines sont même réduites en esclavage pour les tâches domestiques. Urmila Chaudary est népalaise et ambassadrice de l'ONG plan international au Népal. L'accès à l'éducation l'a sauvé. Enfant, elle n'a pas connu l'école. Dans son village du Népal, sa famille l'a vendue comme esclave domestique. À l'âge où en France on apprend à lire et écrire en France, Urmila travaillait du matin au soir pour une famille.

Raconter son histoire

À l'âge de 17 ans, elle parvient à s'échapper. Recueillie à Katmandou par l'ONG plan international, elle apprend en quelques mois à écrire et parler anglais pour raconter son histoire. "Je m'occupais de deux enfants et parfois j'étais très tenté de m'amuser avec leurs jouets, car j'étais moi même une enfant, mais ils me disaient ne joue pas avec nous, tu es notre servante", explique Urmila.
L'esclavage est désormais interdit dans son pays, mais 13 000 jeunes filles vivent toujours le calvaire du travail forcé au Népal. 
Le JT
Les autres sujets du JT