Indonésie : le président sortant Joko Widodo réélu pour un second mandat

Le camp de son adversaire, l'ex-général Prabowo Subianto, conteste les résultats, publiés mardi.

Le président indonésien Joko Widodo s\'exprime lors d\'une conférence de presse à Jakarta (Indonésie), le 17 avril 2019.
Le président indonésien Joko Widodo s'exprime lors d'une conférence de presse à Jakarta (Indonésie), le 17 avril 2019. (ANDREW GAL / AFP)

Le président de l'Indonésie, Joko Widodo, a été officiellement élu pour un deuxième mandat à la tête de ce pays de 262 millions d'habitants, a annoncé la commission électorale mardi 21 mai, plus d'un mois après la tenue du scrutin. Mais son adversaire, l'ex-général Prabowo Subianto, va contester les résultats devant la cour constitutionnelle, a annoncé son équipe de campagne. "Nous serons les dirigeants et les protecteurs de tous les Indonésiens", a promis Joko Widodo mardi devant la presse. 

Selon le décompte final de la commission électorale, Joko Widodo a obtenu 55,5% des voix, contre 44,50% pour son adversaire, accroissant son écart par rapport à son élection en 2014 face au même adversaire (53,15%). L'élection s'était tenue le 17 avril, et plus de 190 millions d'Indonésiens étaient appelés aux urnes.

Le décompte des voix contesté

Depuis la tenue du scrutin, Prabowo Subianto conteste le décompte des voix et assure avoir remporté l'élection, citant des sondages alternatifs. Les autorités ont déployé 32 000 membres des forces de l'ordre à Jakarta en prévision d'éventuelles manifestations, et les résultats ont été annoncés en pleine nuit. Aucun mouvement de foule n'a été observé dans la capitale mardi matin.

L'organe de supervision des élections a rejeté lundi les allégations de fraudes "massives" brandies par l'opposition, estimant que les irrégularités du scrutin étaient mineures et pas de nature à changer le résultat.