DIRECT. Le groupe Etat islamique revendique les attaques de Jakarta

Les attentats ont fait au moins sept morts, dont cinq terroristes, dans la capitale indonésienne.

La police prend position derrière un véhicule après une série d\'explosions dans le centre de Jakarta (Indonésie), le 14 janvier 2016.
La police prend position derrière un véhicule après une série d'explosions dans le centre de Jakarta (Indonésie), le 14 janvier 2016. (BAY ISMOYO / AFP)

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

Le groupe Etat islamique revendique dans un communiqué les attaques menées à Jakarta (Indonésie), jeudi 14 janvier, rapporte l'AFP. Au moins sept personnes, dont cinq assaillants, sont morts, dans une série d'attentats-suicides qui ont semé le chaos dans la ville. Le président indonésien, Joko Widodo, les a qualifiées d'"actes terroristes".

Cinq terroristes tués. Cinq assaillants présumés sont morts, dont au moins deux kamikazes. Ces derniers se sont vraisemblablement fait exploser dans un quartier du centre de la capitale qui abrite les bureaux de plusieurs agences de l'ONU et des ambassades, notamment celle de France, d'où des explosions ont été entendues.

Deux victimes civiles. Deux personnes, dont un Néerlandais, ont été tuées dans ces attaques, selon le ministre indonésien de la Sécurité. Une information que l'ambassade des Pays-Bas n'a pour l'instant pas confirmée.

Le groupe Etat islamique revendique l'attaque. "Les combattants de l'Etat islamique ont mené cette attaque ce matin en visant des étrangers et les forces de sécurité chargées de les protéger dans la capitale indonésienne", rapportait plus tôt l'agence Aamaaq – proche des jihadites selon Reuters – sur le service de messagerie instantanée Telegram.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #JAKARTA

17h20 : L'attaque perpétrée ce matin à Jakarta (Indonésie) a été revendiquée par l'Etat islamique. J'ai interrogé Rémy Madinier, spécialiste de l'islam indonésien, sur le risque terroriste qui plane sur ce pays. Il explique notamment que la mouvance islamiste y est en fait "en recul", mais que des groupes locaux rallient l'Etat islamique pour obtenir des "retombées médiatiques".


(TATAN SYUFLANA / AP / SIPA)

15h44 : Avant cette revendication du groupe Etat islamique, le président indonésien Joko Widodo a dénoncé des actes "terroristes" et la police avait annoncé qu'un groupe lié à l'Etat islamique était soupçonné d'avoir perpétré les attaques.

15h41 : Le groupe Etat islamique revendique les attaques de Jakarta dans un communiqué.

15h33 : L'Indonésie a prévenu Ottawa de la mort d'un Canadien.

15h18 : Alors que la nuit est tombée sur la capitale indonésienne, des étudiants ont allumé des bougies pour rendre hommage aux victimes.







(JUNI KRISWANTO / AFP)

12h00 : L'organisation Etat islamique revendique les attaques perpétrées ce matin à Jakarta, en Indonésie, selon des médias citant un communiqué du groupe terroriste.

10h33 : Au moins sept personnes, dont cinq assaillants, ont péri dans les attaques qui ont semé le chaos à Jakarta, selon un nouveau bilan. Au moins deux kamikazes se sont vraisemblablement fait exploser dans un quartier du centre de la capitale qui abrite les bureaux de plusieurs agences de l'ONU et des ambassades, dont celle de France.

10h26 : Plusieurs projets d'attentats en Indonésie avaient été déjoués en décembre, certains liés à l'EI, a encore expliqué la police indonésienne.

10h26 : La police indonésienne a notamment expliqué que le groupe terroriste Etat islamique avait lancé un "avertissement énigmatique" à l'Indonésie : il "disait qu'il y aurait un concert en Indonésie et que ce serait dans les informations internationales", a déclaré, sans autres détails, un porte-parole de la police.


10h23 : Un groupe lié à l'Etat Islamique est soupçonné d'avoir perpétré les attaques de Jakarta, selon la police.



09h52 : Les premières informations de la police indonésienne étaient très imprécises tôt ce matin, alors que l'attaque était encore en cours. Même quelques heures après, des bilans contradictoires nous parviennent d'agences s'appuyant pourtant toutes sur des "sources policières". La police a ainsi d'abord évoqué une bombe, mais plusieurs explosions, sans plus d'indications. Il est certain que nous en apprendrons davantage au fil de la journée.

09h45 : Bonjour il y a 3h vous faites état d' une bombe qui aurait créé des explosions, et RFI que je viens de consulter présente : des bombes ? qu' en est-il ? une ou des bombes ?

09h44 : Il y a trois heures, comment des explosions ont-elles été provoquées par une seule bombe ?

09h44 : Bonjour Marie-Adélaïde, il y a 2h, au sujet de l'Indonésie, vous expliquez : 1 bombe et des explosions ! C'était une bombe à fragmentation ou un nouveau type de bombes ? D'habitude c'est : des bombes des explosions ; là c'est une bombe des explosions ?

09h43 : Deux civils dont un Néerlandais et cinq assaillants ont été tués dans ces attaques menées dans le centre de Jakarta, selon un ministre indonésien.



09h39 : Les attaques à Jakarta sont terminées. Selon la police, il n'y a plus d'assaillants en fuite.



08h55 : Voici des images de la série d'explosions à Jakarta (Indonésie). On voit une épaisse fumée se dégager dans le ciel et les forces de l'ordre arriver sur place à la recherche des assaillants.

(APTN / REUTERS)

07h54 : Par ailleurs, quatre auteurs présumés des attaques ont été abattus, selon l'agence, qui cite également la police indonésienne.

07h59 : A ce stade, le bilan des attaques de Jakarta reste confus. Alors que l'AFP indique quatre morts, l'agence Reuters assure qu'il y a au moins six victimes.

07h49 : Depuis un bâtiment proche, un internaute a filmé l'une des explosions qui a retenti devant le café Starbucks attaqué ce matin. Voici la vidéo qu'il a mise en ligne sur Twitter, reprise sur Youtube.




07h51 : Un porte-parole de la police, cité par l'AFP, livre un bilan provisoire de l'attaque de ce matin. "Quatre personnes sont mortes, un policier et trois civils, précise-t-il. Pour le moment, les coups de feu ont cessé, mais des tireurs sont toujours en fuite, et nous redoutons de nouveaux tirs."

07h25 : @Célie Selon les services de renseignements indonésiens, aucune revendication n'est encore connue. "C'est incontestablement du terrorisme, mais rien n'indique l'implication de l'organisation Etat islamique", a tenu à préciser le chef de l'agence nationale des renseignements.

07h21 : Bonjour, connaît-on les revendications de l'attentat de Jakarta ?

07h45 : L'ambassade de France met en garde sur Twitter les ressortissants français présents dans la capitale indonésienne et leur demande de "limiter autant que possible vos déplacements en ville", rappelant que la menace terroriste est toujours présente.

07h07 : Le président indonésien qualifie les explosions à Jakarta d'"actes de terrorisme".



07h28 : La chaîne locale Metro TV indique, par ailleurs, la présence de 10 à 14 assaillants pendant ces attaques. Elle cite également la police indonésienne.

06h21 : Dans la capitale indonésienne, la police évoque pour l'instant un total de six détonations. Selon un porte-parole de la police, au moins une des explosions pourrait avoir été provoquée par un kamikaze.

06h14 : Les attaques sont survenues devant un café Starbucks, dans le centre de la capitale indonésienne. Ces images de l'AFP montrent l'intervention des forces de l'ordre indonésiennes.





(BAY ISMOYO / AFP)

06h08 : Selon la police, les explosions, survenues devant un café de Jakarta, ont été causées par une bombe. Cependant, les autorités ne font état pour l'instant d'aucune revendication.

06h07 : Le bilan s'alourdit en Indonésie. Au moins quatre personnes ont été tuées dans des explosions survenues dans le centre de Jakarta.

06h02 : Au moins trois personnes ont été tuées dans des explosions causées par une bombe ce matin dans le centre de Jakarta, en Indonésie. Des coups de feu ont été entendus à l'extérieur d'un café à l'approche de policiers armés, selon un journaliste de l'AFP.