Thaïlande : les détails du sauvetage des enfants

Huit adolescents et leur entraîneur de foot doivent encore être secourus lundi 9 juillet. Retour sur l'organisation de cette expédition à risques.

Voir la vidéo
France 3

Dans les entrailles boueuses de la grotte thaïlandaise, l'opération s'annonçait périlleuse. Les 18 sauveteurs sont pourtant parvenus à progresser plus rapidement que prévu dimanche 8 juillet. Le parcours pour sauver quatre des douze enfants pris au piège était pourtant semé d'embuches. Situés à un kilomètre de profondeur, ils devaient remonter quatre kilomètres de galeries souterraines, parfois immergées, avec des obstacles de taille, le tout dans l'obscurité. Il a fallu passer 1,7 km de boyaux étroits jusqu'au premier camp de base des sauveteurs avec un passage de 80 centimètres de marge et 40 de haut.

Pas besoin des bouteilles d'oxygène

Les sauveteurs devaient sortir les enfants un par un de la grotte, mais ont finalement décidé d'en faire sortir quatre d'un coup. Autre danger : les parties toujours inondées de la cavité. Les secours avaient prévu d'équiper les enfants de bouteilles d'oxygène pour qu'ils progressent dans une eau où la visibilité est quasi nulle. Mais le niveau de l'eau dans la grotte était finalement plus bas que prévu. Les autorités ont suspendu ce soir les opérations pour dix heures minimum, mais s'inquiètent, car la pluie tombe de nouveau. Les plongeurs reprendront le chemin de la grotte dès lundi matin.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des militaires de la marine thaïlandaise dans la grotte inondée de Tham Luang (Thaïlande), lors des opérations de sauvetage des enfants pris au piège, dans une photo diffusée le 7 juillet 2018.
Des militaires de la marine thaïlandaise dans la grotte inondée de Tham Luang (Thaïlande), lors des opérations de sauvetage des enfants pris au piège, dans une photo diffusée le 7 juillet 2018. (HANDOUT / ROYAL THAI NAVY)