EN IMAGES. Crocodiles dans les rues, voitures submergées... Le nord-est de l'Australie fait face à des inondations exceptionnelles

Un tel phénomène météorologique "se produit tous les cent ans", a estimé la Première ministre de l'Etat australien du Queensland.

Une photo prise par les Services d\'incendie et d\'urgence du Queensland montre les rues inondées de Townsville, au nord-est de l\'Australie, le 4 février 2019.
Une photo prise par les Services d'incendie et d'urgence du Queensland montre les rues inondées de Townsville, au nord-est de l'Australie, le 4 février 2019. (QUEENSLAND FIRE AND EMERGENCY SE / AFP)

Le nord-est de l'Australie est sous des trombes d'eau. L'armée a été déployée dans certaines zones de l'Etat du Queensland, lundi 4 février, pour évacuer la population menacée par des crues exceptionnelles. Les pluies de mousson, largement supérieures aux moyennes de saison, ont provoqué des inondations "qui ne se produisent que tous les 100 ans" dans cette région. "Nous n'avons jamais vu autant d'eau de toute notre vie, a déclaré Gabi Elgood, journaliste d'une radio locale. On croirait qu'il ne peut pas y en avoir plus mais la pluie ne s'arrête pas." Franceinfo revient, en images, sur ces inondations.

Des habitants évacués, des supermarchés vidés

L'armée a distribué 70 000 sacs de sable et évacué de nombreux habitants du Queensland, lundi 4 février, après quatre jours de pluies torrentielles. Volontaires et militaires sont allés récupérer les habitants affectés grâce à des véhicules amphibies, alors que les voitures étaient presque entièrement submergées par les eaux. Plus de 16 000 personnes étaient privées d'électricité lundi, selon une porte-parole du groupe de distribution électrique Ergon Energy.

Les services de secours évacuent des habitants de Rosslea, en banlieue de Townsville (Queensland, Australie), le 2 février 2019.
Les services de secours évacuent des habitants de Rosslea, en banlieue de Townsville (Queensland, Australie), le 2 février 2019. (ANDREW RANKIN / AAP)

(ANDREW RANKIN / AAP)

Si le nord de l'Australie est habitué aux pluies de mousson en cette saison, les précipitations sont cette année supérieures aux normales à cause d'une dépression à déplacement très lent qui stationne au-dessus du pays. La localité de Townsville a ainsi reçu 1 048 mm d'eau alors que sa moyenne annuelle est de 1 127 mm.

Un habitant de Townsville (Queensland, Australie) utilise son kayak pour circuler dans les rues inondées, le 3 février 2019.
Un habitant de Townsville (Queensland, Australie) utilise son kayak pour circuler dans les rues inondées, le 3 février 2019. (ANDREW RANKIN / AAP)

La principale artère reliant le nord de l'Australie au reste de la côte Est est également coupée, ce qui fait craindre des pénuries alimentaires. Les supermarchés Woolworths ont "affrété deux avions charters pour acheminer 3 000 tonnes de produits frais et biens de première nécessité" à Cairns, la grande ville du nord, a indiqué une responsable du groupe. "Nous continuerons à faire ce que nous pouvons pour emmener des réserves dans l'extrême nord du Queensland même si les routes sont coupées", a-t-elle ajouté.

Le barrage sur la Ross River ouvre les vannes

Les pluies diluviennes ont contraint la maire de Townsville à ouvrir complètement les vannes du barrage du fleuve Ross, dimanche 3 février, rapporte le Guardian (en anglais). Des torrents d'eau (près de 2 000 m3 par seconde) ont été libérés et le Bureau australien de météorologie a appelé les habitants situés en aval à la prudence.

Les prévisionnistes australiens ont mis en garde dimanche contre de nouvelles pluies et le risque de tornades et de vents violents dans les jours à venir. Près de 20 000 habitations risquent d'être inondées si les pluies persistent. "Ce n'est pas un événement qui survient tous les 20 ans, c'est un événement qui survient tous les 100 ans", a estimé la Première ministre de l'Etat du Queensland, Annastacia Palaszczuk, samedi 2 février.

Des crocodiles se retrouvent dans les rues

Plusieurs internautes ont posté des photos de crocodiles marins, aperçus dans les rues inondées de Towsnville. "Ils préfèrent les eaux calmes et il est possible qu'ils se déplacent en quête d'un lieu calme où attendre la fin des inondations, a prévenu la ministre de l'Environnement du Queensland, citée par le Townsville Bulletin (en anglais). Des crocodiles peuvent être aperçus sur la route et, lorsque l'eau redescend, dans des lieux inattendus." 

Elle a demandé à toute personne voyant un de ces reptiles de le signaler aux autorités, afin qu'ils soient attrapés. "N'oubliez pas que les crocodiles nagent aussi dans l'océan et soyez particulièrement prudents si vous vous trouvez près d'un plan d'eau la nuit", a-t-elle poursuivi. Les autorités ont appelé les habitants du Queensland à ne pas "provoquer, attaquer ou nourrir" ces prédateurs et à surveiller de près leurs enfants et leurs animaux de compagnie.

Les Australiens se trouvant dans des zones inondées doivent également se méfier des serpents, qui sont "de très bons nageurs". "Si vous apercevez un serpent, n'essayez pas de l'attraper, a ajouté la ministre de l'Environnement. Il vaut mieux laisser les serpents se déplacer librement ou contacter un chasseur professionnel de serpents si vous avez besoin d'aide."