Disparition de l'avion d'AirAsia : le givre peut-être à l'origine du crash

"La météo a été le facteur déclenchant de l'accident", affirme l'Agence météorologique indonésienne.

Un militaire indonésien scrute le détroit de Karimata le 3 janvier 2014 à la recherche de traces du vol QZ8501 d\'AirAsia.
Un militaire indonésien scrute le détroit de Karimata le 3 janvier 2014 à la recherche de traces du vol QZ8501 d'AirAsia. (AFP)

Les conditions météorologiques auraient bien été le "facteur déclenchant" de l'accident de l'avion d'AirAsia. Les moteurs de l'Airbus A320-200 ont probablement été endommagés par du givre, a indiqué l'Agence météorologique nationale, alors que des plongeurs se préparaient dimanche 4 janvier à reprendre les recherches de l'épave de l'appareil qui s'est abîmé en mer de Java huit jours plus tôt avec 162 personnes à bord.

"Sur la base des données disponibles sur la localisation du dernier contact avec l'avion, la météo a été le facteur déclenchant de l'accident", a indiqué l'Agence météorologique indonésienne sur son site internet. "Le phénomène météo le plus probable était du givrage qui peut endommager les moteurs en raison d'un processus de refroidissement. Il s'agit simplement d'une des éventualités, basée sur l'analyse des données météorologiques existantes", ajoute l'agence.

Des nuages très menaçants peu après le décollage

Le vol QZ8501 était en effet confronté à des nuages très menaçants peu après son décollage de la ville indonésienne de Surabaya pour Singapour. Le pilote avait demandé à prendre de l'altitude pour éviter un orage, mais n'avait pas reçu le feu vert immédiat du contrôle aérien en raison d'un trafic trop important dans ce couloir aérien très fréquenté. L'avion avait disparu des écrans radars peu après.