Mort de Nora Quoirin : pas de traces de coups ni de violences, d'après les premiers résultats de l'autopsie

Le médecin légiste a constaté une hémorragie interne de l'intestin. Il a également daté la mort de l'adolescente à six jours après sa disparition en Malaisie.

Une affiche montrant Nora Quoirin, le 8 août 2019, à Seremban (Malaisie)
Une affiche montrant Nora Quoirin, le 8 août 2019, à Seremban (Malaisie) (MOHD RASFAN / AFP)

Le corps de Nora Quoirin, découvert mardi 13 août en Malaisie dix jours après sa disparition, ne présente pas de traces de coups ni de violences, d'après les premiers résultats de l'autopsie, a appris franceinfo jeudi de source proche du dossier. Cette autopsie, réalisée mercredi, a duré douze heures. Selon nos informations, le médecin légiste a constaté une hémorragie interne de l'intestin. Il a également daté la mort de l'adolescente à quatre jours avant la découverte du corps, soit six jours après sa disparition. Des analyses toxicologiques sont en cours, mais les résultats ne sont pas connus pour l'instant.

"Aucun soupçon d'acte criminel", selon la police malaisienne

"Rien n'indique que Nora Quoirin ait été violée. Pour l'instant, il n'y a aucun soupçon d'acte criminel", a déclaré jeudi le chef de la police de l'État de Negeri Sembilan, au sud de Kuala Lumpur. Selon lui, l'adolescente a souffert d'un "stress extrême" et de la "faim" et succombé à une "hémorragie gastro-intestinale".

Nora Quoirin, adolescente franco-irlandaise de 15 ans, a disparu près de Seremban, en Malaisie, dans la nuit du 3 au 4 août, alors qu'elle était en vacances avec sa famille. La jeune fille, qui souffre d'un léger handicap mental, a été retrouvée dix jours après sa disparition, dans la jungle, à un peu plus de deux kilomètres du lieu de sa disparition.