DIRECT. Bali sous la menace du volcan Agung, l'aéroport toujours fermé

Le volcan, qui crache un immense panache de fumée et de cendres, pourrait entrer en éruption dans les prochains jours.

Le volcan Agung, sur l\'île de Bali (Indonésie), photographié le 28 novembre 2017.
Le volcan Agung, sur l'île de Bali (Indonésie), photographié le 28 novembre 2017. (SONNY TUMBELAKA / AFP)
Ce qu'il faut savoir

L'aéroport international de Bali, haut lieu du tourisme en Indonésie, est fermé pour le deuxième jour consécutif, mardi 28 novembre, en raison d'un risque d'éruption. Le volcan Agung crache d'immenses panaches de cendres, bloquant des milliers de visiteurs et provoquant des évacuations massives.

Une éruption possible à tout moment. Le volcan émet de spectaculaires colonnes d'épaisse fumée grise depuis plusieurs jours. "Ce que nous observons en ce moment, ce sont de petites explosions, qui rejettent des gaz chauds et des fragments de roche fondue ou des cendres, explique David Pyle, professeur des sciences de la Terre à l'université d'Oxford (Royaume-Uni). La probabilité d'une grande éruption est élevée mais cela pourrait prendre des jours ou des semaines avant que cela ne se produise."

100 000 habitants appelés à fuir. Des dizaines de milliers d'habitants effrayés ont fui leur maison aux alentours du mont Agung, où les autorités ont décrété le niveau d'alerte maximum. La zone d'exclusion autour du volcan, situé à 75 kilomètres de la station balnéaire touristique de Kuta, a été élargie à 10 kilomètres. Si 40 000 personnes ont déjà quitté la zone de danger, les autorités estiment qu'un total de 100 000 habitants pourraient devoir s'éloigner.

L'aéroport fermé pour le deuxième jour consécutif. Mardi, 443 vols ont été annulés à l'aéroport international de Denpasar, capitale de Bali. Plus de 120 000 voyageurs sont touchés. En raison du panache de fumée, "les couloirs aériens sont pleins de cendres volcaniques, c'est dangereux pour les avions", explique Wisnu Darjono, de l'agence de contrôle aérien AirNav. L'aéroport de l'île de Lombok, autre destination touristique très prisée, située à l'est de Bali, a fermé à plusieurs reprises ces derniers jours. Il était ouvert mardi mais ce pourrait n'être que temporaire, selon les autorités.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #BALI

18h40 : Alors que le volcan Agung menace d'entrer en éruption, des dizaines de milliers de personnes ont déjà été déplacées. J'ai contacté plusieurs expatriés francophones se trouvant à proximité, dont un humanitaire suisse qui dit "craindre pour la santé des gens déplacés". Voici mon article.


Une colonne de fumée s\'échappe du mont Agung, le 26 novembre 2017, à Bali (Indonésie).


(ALEX WETTSTEIN / FRANCEINFO)

17h27 : L'Indonésie est en alerte maximale, après l'entrée en éruption du volcan Agung. Les spécialistes peinent à prédire si l'explosion va se produire et avec quelle force. Notre journaliste Hugo Cailloux vous explique comment l'île de Bali se prépare à l'éruption.

15h12 : L'île indonésienne de Bali vit sous la menace du volcan Agung. Le cratère continue de cracher un impressionnant nuage de cendres volcaniques. Les autorités redoutent une éruption majeure imminente. Des dizaines de milliers d'habitants et de touristes sont affectés.

(FRANCEINFO)

14h27 : Contacté par franceinfo, le responsable d'une ONG suisse à Bali fait part de "l'inquiétude" de ses équipes médicales. Selon Alex Wettstein, le centre de volcanologie indonésien vient d'émettre un communiqué laissant entendre que l'éruption du volcan Agung pourrait survenir "dans les heures qui viennent".

10h11 : Pour venir en aide aux habitants évacués, la Belge Karine Ratowski lance un appel aux dons sur Facebook pour acheter des masques. "Une amie balinaise m'a dit qu'il en manquait 2000, je récolte de l'argent et j'irai en apporter dans les camps de déplacés", nous dit-elle.

10h11 : "On se retrouve avec un hôtel vide pour une semaine."


Contactée par franceinfo, cette hôtelière à Ubud a perdu la réservation d'un groupe de 40 personnes qui n'a pu atterrir à Bali à cause du risque d'éruption du volcan Agung. "Les répercussions économiques commencent à se faire sentir", dit-elle.

10h10 : Les autorités indonésiennes mettent en garde les habitants de Bali contre les lahars, des torrents de boue volcanique causés par les précipitations. Cette "lave froide" risque notamment d'augmenter le courant des rivières.

08h44 : Un nouveau panache de fumée et de cendres a été projeté ce matin par le volcan Agung, à Bali (Indonésie). Voici des images filmées par un habitant.

(DIRGA NYOMAN)

06h34 : Voici de nouvelles photos de l'impressionnant panache de fumée et de cendres qui s'élève au dessus du mont Agung. Les autorités ont demandé l'évacuation de 100 000 personnes, dans un rayon de 10 km autour du volcan. 40 000 habitants ont déjà quitté leurs maisons ces derniers jours.


(SONNY TUMBELAKA / AFP)


(JOHANNES CHRISTO / REUTERS)

06h27 : "Le Centre d'avis en cendres volcaniques de Darwin (Australie) montre que les couloirs aériens sont pleins de cendres volcaniques, c'est dangereux pour les avions."

06h25 : Des milliers de touristes sont bloqués à Bali. L'aéroport de l'île reste fermé aujourd'hui, pour le deuxième jour consécutif, en raison du risque d'éruption du volcan Agung. Environ 445 vols ont été annulé hier, affectant plus de 59 000 voyageurs.