L'érosion révèle les squelettes de soldats japonais sur les îles Marshall

Les restes d'une vingtaine de corps ont été retrouvés sur ces îles contrôlées par Tokyo de 1914 jusqu'à la fin de la seconde guerre mondiale. 

Un cimetière de l\'atoll de Majuro, dans les îles Marshall, lors d\'inondations en décembre 2008. 
Un cimetière de l'atoll de Majuro, dans les îles Marshall, lors d'inondations en décembre 2008.  (GIFF JOHNSON / AFP)

Sans le travail de sape des vagues, ils n'auraient sans doute jamais été découverts. Une vingtaine de squelettes, apparemment ceux de 20 soldats japonais de la deuxième guerre mondiale, ont été découverts sur les îles Marshall après l'effondrement d'un morceau de la côte, à la suite de son érosion, a annoncé un responsable gouvernemental japonais lundi 9 juin.

La découverte a été faite sur l'île Enniburr, l'une des plus petites de l'archipel"Ces restes, dont on pense que ce sont ceux de soldats japonais, sont apparus en surface suite à l'érosion par les vagues d'un cimetière sur la côte", a indiqué un responsable gouvernemental japonais. Le gouvernement nippon a indiqué qu'il envisageait d'envoyer une équipe de recherche sur place. Tokyo a notamment contrôlé les îles Marshall de 1914 jusqu'à la fin de la dernière guerre.

Ces dernières décennies, le Japon s'est attaché à retrouver et récupérer les restes de millions de Japonais, dont des militaires, qui étaient disséminés à travers toute la région Asie-Pacifique, en grande partie contrôlée par les forces impériales nippones à partir de 1941-1942 et jusqu'à la capitulation du 15 août 1945.