Crocodiles : une affaire de viandes et de peaux

En Asie, et notamment en Thaïlande, les fermes géantes de crocodiles se multiplient. Les reptiles sont très appréciés pour leur viande et leur peau, qui se vendent à prix d'or.

France 2

Dans ces bassins à perte de vue, il y a des centaines de milliers de crocodiles. La Thaïlande en est le plus grand éleveur au monde : près d'un million de bêtes dans tout le pays. Dans cette méga-ferme, à deux heures de route de Bangkok, c'est l'heure du dîner. Les animaux sont nourris tous les deux jours. Au menu : des têtes de poulets. Leur régime est très surveillé afin que les reptiles produisent la meilleure viande et surtout, la plus belle peau. 

Gros animaux domestiques 

Juste à côté, 1 000 crocodiles. Les plus costauds ont été choisis pour être les reproducteurs. Certains mesurent plus de 3 mètres et pèsent 400 kilos. Le patron de la ferme les observe malgré tout avec une certaine pointe d'inquiétude : "Les crocodiles sont toujours sauvages. Ils sont dangereux mais pas trop si vous savez vous y prendre." Pour les soigneurs, ils sont mêmes devenus de gros animaux de compagnie. Tous les matins, les œufs des reptiles sont récoltés et entreposés dans des salles spécialement aménagés. Après 45 jours, les premières fissures apparaissent. Dans cette ferme, il y a plus de 20 000 naissances par an.
 
Et mieux vaut ne pas s'attacher à ces bébés crocos car l'objectif, c'est d'en faire de la viande séchée, steak frais ou surgelé. La plupart des produits seront exportés en Chine. Mais le marché le plus lucratif, c'est la peau. Son cuir est vendu dans le monde entier. Une peau de crocodile vaut trois fois plus chère qu'une peau de bovin. Paradoxe, alors qu'il n'y a jamais eu autant de crocodiles en Thaïlande, élevés dans une vingtaine de fermes agrée comme celle-ci, il n'y en a jamais eu aussi peu dans la nature. Le reptile est inscrit sur la liste rouge des animaux en voie d'extinction.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des crocodiles affamés dans une ferme de la ville de San Manuel au Honduras, le 1er novembre 2015.
Des crocodiles affamés dans une ferme de la ville de San Manuel au Honduras, le 1er novembre 2015. (ORLANDO SIERRA / AFP)