Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Thaïlande : trêve fragile dans les rues de Bangkok

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
REUTERS
Article rédigé par
France Télévisions

Un millier de manifestants jusqu'au-boutistes se sont tout de même attaqués au siège de la police nationale. Mais Les policiers les ont laissé faire. Et ils ont rapidement quitté les lieux.

La majorité des opposants réclamant la chute du gouvernement en Thaïlande ont observé une trêve, mercredi 4 décembre, à la veille de l'anniversaire du roi Bhumibol, personnage révéré dans le royaume. Une cessation des hostilités respectée par tous les manifestants, à l'exception d'une frange de jusqu'au-boutistes.

En dépit de l'atmosphère générale de répit, environ un millier d'opposants se sont rassemblés devant le siège de la police nationale. Les policiers, retranchés dans l'enceinte du bâtiment, les ont laissé couper les barbelés et déplacer les blocs en béton des barricades. Et ils ont finalement rapidement quitté les lieux.

Les manifestants nettoient leur campament

Ailleurs dans la capitale, au Monument de la démocratie, lieu symbolique du mouvement où ils étaient les plus nombreux mercredi, les opposants au gouvernement se sont alliés aux employés de la municipalité. Ensemble, ils ont nettoyé leur campement, installé depuis plusieurs semaines au milieu d'une avenue où sont traditionnellement organisées des célébrations pour l'anniversaire du roi.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Crise en Thaïlande

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.