VIDEO. Thaïlande : les policiers offrent des roses aux manifestants

Après plusieurs jours d'affrontements, des milliers de manifestants ont été autorisés à entrer au siège du gouvernement et au quartier général de la police de Bangkok.

APTN

Brusque revirement dans la crise politique en Thaïlande. Mardi 3 décembre, le gouvernement a ordonné à la police de ne pas s'opposer aux manifestants et de les autoriser à pénétrer dans les bâtiments publics. Les policiers ont quitté leurs postes. Et des milliers d'opposants sont entrés au siège du gouvernement et au quartier général de la police, à Bangkok.

Depuis plusieurs jours, la police défendait avec force le siège du gouvernement, lieu le plus symbolique du pouvoir, à coups de gaz lacrymogènes, de balles en caoutchouc et de canons à eau. Mais mardi, les blocs de béton et les rouleaux de barbelés ont été retirés pour faire place aux manifestants, qui sont entrés en masse et sans résistance dans le complexe.

Les scènes de fraternisation ont succédé à celles de guérilla urbaine. Des policiers ont distribué des roses aux manifestants, qui les ont remerciés par des embrassades et des poignées de mains chaleureuses.

Manifestants et policiers se serrent la main le 3 décembre 2013 à Bangkok (Thaïlande), après que le gouvernement a autorisé la foule des protestataires à entrer dans les bâtiments publics.
Manifestants et policiers se serrent la main le 3 décembre 2013 à Bangkok (Thaïlande), après que le gouvernement a autorisé la foule des protestataires à entrer dans les bâtiments publics. (INDRANIL MUKHERJEE / AFP)