DIRECT. Thaïlande : après un coup d'Etat, l'armée suspend le gouvernement et interdit les rassemblements

L'armée avait surpris, mardi, en décrétant la loi martiale après sept mois d'une crise qui a fait 28 morts et conduit à la destitution de la Première ministre Yingluck Shinawatra. 

Les soldats thaïlandais bloquent l\'accès au siège de l\'armée, où leur chef a annoncé un coup d\'Etat, le 22 mai 2014 à Bangkok.
Les soldats thaïlandais bloquent l'accès au siège de l'armée, où leur chef a annoncé un coup d'Etat, le 22 mai 2014 à Bangkok. ( DAMIR SAGOLJ / REUTERS)
Ce qu'il faut savoir

"Pour que le pays revienne à la normale", les forces armées "doivent prendre le pouvoir à partir du 22 mai à 16h30" (11h30 à Paris). Le chef de l'armée en Thaïlande,  le général Prayut Chan-O-Cha, a annoncé un coup d'Etat en direct à la télévision, jeudi 22 mai. L'armée avait déjà surpris, mardi, en décrétant la loi martiale. Suivez l'évolution de la situation. 

 Les Nations unies ont exprimé leur crainte de voir les libertés fondamentales remises en cause et ont appelé les autorités à respecter les droits de l'homme. François Hollande a condamné cette prise de pouvoir et plaidé pour "un retour immédiat à l'ordre constitutionnel et l'organisation d'un processus électoral".

Les rassemblements de plus de cinq personnes sont interdits pour des "raisons politiques". "Quiconque violant cette interdiction risquera un an de prison, 10.000 bahts d'amende (220 euros), ou les deux", a annoncé un porte-parole de l'armée à la télévision nationale.

 L'armée suspend la Constitution,  "à part le chapitre sur la monarchie", a déclaré un porte-parole militaire, précisant que cela permettrait de "diriger le pays en douceur". "Le Sénat fonctionne toujours", a-t-il précisé, tandis que "le gouvernement est suspendu". Le Premier ministre renversé Niwattumrong Boonsongpaisan et ses ministres ont été convoqués dans une caserne du nord de Bangkok pour rendre compte à l'état-major.

 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #THAILANDE

22h13 : Il est l'heure de faire un nouveau point sur l'actu : Isabelle Balkany est mise en examen pour "blanchiment de fraude fiscale". Patrick Balkany, maire de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), et son épouse sont suspectés d'avoir dissimulé une partie de leurs avoirs au fisc.
General Electric donne à Alstom jusqu'au 23 juin pour étudier son offre à la demande du gouvernement. L'Americain recule ainsi de trois semaines le délai pour examiner son offre. 

Coup d'Etat militaire en Thaïlande. L'armée suspend la Constitution, interdit les rassemblements de plus de cinq personnes et instaure un couvre-feu. Un journaliste affirme qu'il n'y a pas d'affolementVoici ce que l'on sait des événements. Vous pouvez suivre les événements en direct.

Les autorités enquêtent sur la disparition de Souad Merah et se demandent si elle n'est pas partie en Syrie. Pas du tout, dit sa mère ce soir : elle est "en vacances en Tunisie".

20h12 :  L'armée thaïlandaise a pris le pouvoir jeudi et suspendu la plupart des libertés individuelles après sept mois de crise politique et de manifestations qui s'étaient soldés par une impasse.
NORA BOUBETRA - FRANCE 3

20h06 : 20 heures, voici les grands titres de l'actualité, ce soir : Coup d'Etat militaire en Thaïlande. L'armée suspend la Constitution, interdit les rassemblements de plus de cinq personnes et instaure un couvre-feu. Un journaliste affirme qu'il n'y a pas d'affolementVoici ce que l'on sait des événements. Vous pouvez suivre les événements en direct.

Les autorités enquêtent sur la disparition de Souad Merah et se demandent si elle n'est pas partie en Syrie. Pas du tout, dit sa mère ce soir : elle est "en vacances en Tunisie".

Le principal accusé, Amadou Fall, dans l'affaire du meurtre d'un DJ au Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis) a été condamné à 18 ans de prison par la cour d'assises de Seine-Saint-Denis.


Isabelle Balkany est présentée aux juges d'instruction, dans une affaire de blanchiment de fraude fiscale. 

19h38 : "Il n'y a pas de justification à ce coup d'Etat militaire".

 Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a condamné avec force "le coup d'Etat militaire""Cette action aura des implications négatives sur la relation entre les Etats-Unis et la Thaïlande, en particulier pour notre relation avec les forces armées thaïlandaises", a-t-il prévenu.

19h02 :  "Diriger le pays en douceur", c'est ce que promet le chef de l'armée de Thaïlande. Le général Prayut Chan-O-Cha a annoncé un coup d'Etat en direct à la télévision. Le général a justifié ce coup d'Etat par la violence qui secoue le pays. Voici ce que l'on sait.







(ATHIT PERAWONGMETHA / REUTERS)

18h55 :  Les Etats-Unis sont "en train de réexaminer [leur] coopération militaire" avec la Thaïlande, annonce un porte-parole du Pentagone. La législation américaine impose au Pentagone de cesser toute coopération avec les autorités d'un pays où a eu lieu un coup d'Etat. La Défense américaine tente donc actuellement de qualifier d'un point de vue juridique les événements ayant conduit à la prise de pouvoir à Bangkok par l'armée.

18h05 : Voici les principaux titres de l'actualité :


Coup d'Etat militaire en Thaïlande, où l'armée suspend la Constitution, interdit les rassemblements de plus de cinq personnes et instaure un couvre-feu. Suivez les événements en direct

Jamel Leulmi – dit "le séducteur de l'Essonne" – est condamné à 30 ans de prison.


Isabelle est présentée aux juges d'instruction, dans une affaire de blanchiment de fraude fiscale. 

PSA va délocaliser la production de la prochaine C3 de Poissy en Slovaquie.


 Le tribunal de commerce de Nanterre a choisi l'offre de reprise française, portée par l'énarque Frank Supplisson et l'industriel Guy Dollé, pour Ascométal.

17h16 : Le général Prayut Chan-O-Cha a annoncé un coup d'Etat militaire en Thaïlande. L'armée thaïlandaise a entre autres interdit les rassemblements de plus de cinq personnes.


REUTERS / APTN

16h05 : Voici les principaux titres de l'actualité :


L'Elysée condamne le coup d'Etat militaire en Thaïlande, dans un communiqué. L'armée suspend la Constitution, interdit les rassemblements de plus de cinq personnes et instaure un couvre-feu. Suivez les événements en direct


PSA va délocaliser la production de la prochaine C3 de Poissy en Slovaquie.


 Le tribunal de commerce de Nanterre a choisi l'offre de reprise française, portée par l'énarque Frank Supplisson et l'industriel Guy Dollé, pour Ascométal. Cette offre conserve les six sites français du groupe sidérurgique et la quasi-totalité des emplois.

• Le directeur de l'IUT de Saint-Denis, qui avait porté plainte après avoir reçu des menaces de mort à caractère islamiste par courrier, a été agressé hier soir à Paris.

15h47 : L'Elysée condamne le coup d'Etat militaire, dans un communiqué. "Le Président de la République condamne la prise de pouvoir par l’armée en Thaïlande. Il appelle à un retour immédiat à l’ordre constitutionnel et à l’organisation d’un processus électoral. Il demande que les droits et libertés fondamentaux du peuple thaï soient respectés."

15h43 : Mon père est là-bas en ce moment. Tout va bien pour les Thaïs comme pour les étrangers. Il ne faut juste pas sortir pendant le couvre-feu et ne pas aller là où les manifestations ont lieu.

15h43 : Oui je viens d'avoir confirmation que rien n'a changé, les taxis fonctionnent normalement.

15h43 : De nouveaux témoignages nous parviennent dans les commentaires. 

15h13 : @anonyme Le quai d'Orsay déconseille fortement de vous joindre aux manifestations et aux rassemblements, ainsi que d'éviter certaines régions. Mais ces recommandations ont été publiées après l'annonce de la loi martiale, il y a deux jours. Elles sont susceptibles de se durcir dans les heures qui viennent, compte tenu de la nouvelle situation. Nous vous tiendrons informés.  

15h13 : Je pars à Bangkok mardi prochain... Est-ce bien raisonnable ?

15h01 :  Le nouveau régime militaire au pouvoir en Thaïlande a interdit les rassemblements de plus de cinq personnes pour des "raisons politiques" : "Quiconque violant cette interdiction risquera un an de prison, 10 000 bahts d'amende (220 euros), ou les deux".

14h50 : Quelques photos nous parviennent tout de même. Ici, des soldats contrôlent l'accès au quartier général des militants anti-gouvernementaux, à Bangkok. 

MANAN VATSYAYANA / AFP

14h47 : Bonjour, je suis sur place, et il n'y a rien a craindre pour les étrangers et même les Thaïlandais, si tu ne vas pas dans une manif de protestation. Je suis sur place et "tout" est comme d'habitude .

14h46 : Aucun souci en Thaïlande. Tout continue comme si de rien n'était ou presque. J'ai de bons amis la-bas qui viennent de me le confirmer a nouveau. Bien sur éviter les endroits ou il y a de grands rassemblements ou protestations, mais comme vous le feriez a Paris.

14h47 : De nouveaux témoignages nous parviennent de Thaïlande, où l'armée a annoncé un coup d'Etat

14h34 : L'armée suspend la Constitution du pays et démet le gouvernement, mais conserve le Sénat.

14h29 : Je ne pense pas qu'un coup d'Etat soit toujours heureux. Dans tous les cas, ma chérie est là-bas. Je dois la rejoindre dans moins de trois semaines. J'ai peur pour elle. Voilà.

14h29 : L'un d'entre vous poste ce commentaire, visiblement attristé par la situation en Thaïlande

14h15 : L'armée ordonne à tous les manifestants de rentrer chez eux

14h05 : Voici les principaux titres de l'actualité :

 Le chef de l'armée en Thaïlande, le général Prayut Chan-O-Cha, a annoncé un coup d'Etat en direct à la télévision, "pour que le pays revienne à la normale". Un couvre-feu a été annoncé. Suivez les événements en direct

 Le tribunal de commerce de Nanterre a choisi l'offre de reprise française, portée par l'énarque Frank Supplisson et l'industriel Guy Dollé, pour Ascométal. Cette offre conserve les six sites français du groupe sidérurgique et la quasi-totalité des emplois.

 A trois jours des européennes, Nicolas Sarkozy publie une tribune pour dénoncer le manque de leadership du couple franco-allemand. Voici les coulisses d'un coup médiatique.
• Le directeur de l'IUT de Saint-Denis, qui avait porté plainte après avoir reçu des menaces de mort à caractère islamiste par courrier, a été agressé hier soir à Paris.

13h40 : Toutes les télévisions et radios doivent cesser leurs programmes, annonce l'armée, après le coup d'Etat

13h36 : Le pays est désormais soumis à un couvre-feu, a annoncé l'armée. "Nul n'est autorisé à quitter son domicile entre 22 heures et 5 heures." Suivez les événements en direct.

THAI TELEVISION / AFP

12h32 : Voici le chef de l'armée de terre thaïlandaise, le général Prayut Chan-O-Cha, après une réunion avec les anti-gouvernementaux et les pro-gouvernementaux. Et juste avant l'annonce du coup d'Etat.

PORNCHAI KITTIWONGSAKUL / AFP

12h25 : C'est une vision bien simpliste de la situation en Thaïlande. L'armée ne veut pas simplement jouer la médiatrice. Elle a ses propres desseins.

12h23 : Des leaders des manifestants des deux camps – chemises rouges et chemises jaunes – sont emmenés par l'armée, selon des témoins cités par l'AFP.

12h24 :  @anonyme L'armée. Depuis deux jours, des blindés sillonnent les rues de Bangkok et des militaires ont envahi les sièges de plusieurs médias. L'armée veut jouer le rôle de médiateur, dit-elle, et engager des réformes, alors que le pays n'a plus de Parlement depuis 2013. Tous les détails ici.

12h19 : Qui a fait le coup d'Etat en Thaïlande ?

12h13 : Le chef de l'armée de terre thaïlandaise, le général Prayut Chan-O-Cha, a annoncé un coup d'Etat dans une déclaration à la télévision, après sept mois de crise politique. "Pour que le pays revienne à la normale", les forces armées "doivent prendre le pouvoir à partir du 22 mai à 16 heures 30 [11h30 en France]", a-t-il annoncé. 

12h07 : Le chef de l'armée annonce un coup d'Etat, en direct à la télévision.