REPLAY. Crise des sous-marins : "On aurait dû faire mieux au niveau de la communication", dit le secrétaire d'Etat américain, Antony Blinken, sur France 2

Le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken, a été reçu plus tôt ce mardi par le président français.

Ce qu'il faut savoir

Le chef de la diplomatie américaine au journal de 20 heures de France 2. Ce mardi 5 octobre, Antony Blinken était l'invité d'Anne-Sophie Lapix. Un peu plus tôt dans la journée, il a été "longuement reçu en tête-à-tête" par Emmanuel Macron, pour sa première rencontre avec un dirigeant des Etats-Unis depuis le début de la crise des sous-marins. C'est ce que précise l'Elysée dans un communiqué, soulignant que Paris et Washington "poursuivent leur travail de coordination sur les enjeux d'intérêt commun, qu'il s'agisse de la coopération UE-Otan, du Sahel, ou de l'espace indo-pacifique". Regardez notre direct.

Le chef de la diplomatie américaine reçu ce mardi par le président français. Antony Blinken a été reçu par le président français Emmanuel Macron. Objectif : "contribuer à restaurer la confiance entre la France et les Etats-Unis" après la crise des sous-marins, a indiqué l'Elysée. 

Une rencontre imprévue. Le "long tête-à-tête" n'était initialement pas à l'agenda. A la suite des tensions dues à la crise des sous-marins, Antony Blinken devait rencontrer le conseiller diplomatique du président. Finalement, c'est bien Emmanuel Macron qui s'est entretenu avec lui, pour "contribuer à restaurer la confiance entre la France et les Etats-Unis", a déclaré l'Elysée.

Des relations tendues entre Paris et Washington mi-septembre. Les tensions sont apparues quand le président des Etats-Unis Joe Biden a annoncé une nouvelle alliance avec l'Australie et le Royaume-Uni dans la région Indo-Pacifique, dans le cadre de sa grande priorité internationale : contrer la Chine. Ce partenariat, baptisé Aukus, a suscité la colère de la France car il a torpillé un contrat portant sur l'achat de 12 sous-marins français, passé avec les Australiens. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #ETATS_UNIS

20h48 : Antony Blinken assure que, pour le moment, "à peu près à 60 000" Afghans vont pouvoir être reçus aux Etats-Unis. "Effectivement, il y en a certains qui restent en dehors du pays pour l'instant. Il y a un processus pour les documents qui est en cours, mais je pense que nous allons en accueillir 65 000 à peu près d'ici la fin du mois."

20h31 : "C'était notre guerre la plus longue, vingt ans. Nous sommes allés en Afghanistan pour une raison, une mission. Nous avions été attaqués le 11 septembre 2001 et il fallait rendre justice à ceux qui nous ont attaqués et nous assurer que ça ne pourrait plus se reproduire envers nous ou envers nos alliés et partenaires."

Le diplomate défend le retrait des Américains d'Afghanistan, deux mois après le départ des derniers soldats.





(Ian LANGSDON / AFP)

20h49 : "On aurait pu, on aurait dû faire mieux au niveau de la communication."

Les relations entre Paris et Washington se sont brutalement tendues mi-septembre, quand Joe Biden a annoncé une nouvelle alliance avec l'Australie et le Royaume-Uni dans la région indo-pacifique, afin de contrer la Chine. Ce partenariat a été symbolisé par la crise des sous-marins australiens.

20h49 : Crise des sous-marins, Afghanistan, relations avec la Chine... Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken est l'invité du "20 heures" de France 2. Vous pouvez regarder son interview dans ce lien.



(MAXPP)


18h01 : Le secrétaire d'Etat américain, Antony Blinken, sera ce soir l'invité exceptionnel du 20 heures de France 2. Face à Anne-Sophie Lapix, il reviendra notamment sur la crise des sous-marins.