Crise des sous-marins : la réaction de Jean-Yves Le Drian fait réagir en France et en Australie

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Crise des sous-marins : la réaction de Jean-Yves Le Drian fait réagir en France et en Australie
Article rédigé par
Y.Etienne, N.Corbard, A. Guedes - France 3
France Télévisions

Emmanuel Macron et Joe Biden échangeront dans les prochains jours à propos de la crise des sous-marins. L'incident diplomatique a atteint son paroxysme suite aux propos de Jean-Yves Le Drian samedi 18 septembre sur le plateau du 20 Heures de France Télévisions.

Entre Scott Morrisson, Premier ministre australien, et Jean-Yves Le Drian, ministre des Affaires étrangères français c'est la guerre des mots depuis l'annonce de la "rupture du contrat du siècle", jeudi 16 septembre. "Il y a eu mensonge, il y a eu duplicité, il y a eu mépris et rupture majeure de confiance", expliquait le Français, samedi 18 septembre, sur le plateau du journal télévisé de 20 Heures de France 2.

Selon l'Australie, le gouvernement français était au courant des réserves émises

À la suite de ce propos, le Premier ministre australien a rétorqué devant les télévisions australiennes : "Nous avions de profondes et graves réserves quant au fait que les capacités de classe Attack ne répondaient pas à nos intérêts stratégiques. Et nous avions clairement fait comprendre que nous prendrions des décisions en fonction de ces intérêts stratégiques". Dans le paysage politique français, à gauche comme à droite, les attaques fusent contre le gouvernement. "Soit le gouvernement ne dit pas la vérité et il savait depuis longtemps et n'a pas agi donc c'est sa faute. Ou alors, d'autres sont en faute de ne pas avoir remonté l'affaire", explique Hélène Conway-Mouret, sénatrice socialiste membre de la commission des Affaires étrangères.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Crise des sous-marins australiens

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.