Crise des sous-marins : Boris Johnson propose à Emmanuel Macron de "rétablir une coopération"

Cet entretien s'est tenu deux jours après un échange entre Emmanuel Macron et Joe Biden qui a permis de réduire la tension entre Paris et Washington.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président français Emmanuel Macron et Boris Johnson, le Premier ministre britannique, à Carbis Bay (Royaume-Uni), le 11 juin 2021. (LEON NEAL / GETTY IMAGES / AFP)

Boris Johnson a proposé, vendredi 24 septembre à Emmanuel Macron, de "rétablir une coopération entre la France et le Royaume-Uni" après la crise diplomatique des sous-marins, a rapporté l'Elysée après un entretien entre les deux dirigeants. Cet entretien s'est effectué "à la demande" du Premier ministre britannique.

Au cours de cet échange téléphonique qui s'est tenu dans la matinée, Boris Johnson "a exprimé son intention de rétablir une coopération entre la France et le Royaume-Uni, conforme à nos valeurs et à nos intérêts communs (climat, Indo-Pacifique, lutte contre le terrorisme etc.)", selon un bref communiqué de la présidence.

Cet entretien s'est tenu deux jours après un échange entre Emmanuel Macron et Joe Biden. Cet entretien a permis de réduire la tension entre Paris et Washington. Les relations entre les deux pays s'étaient détériorées après l'annonce, le 15 septembre, d'un partenariat stratégique entre les Etats-Unis, l'Australie et le Royaume-Uni, qui s'est soldé par l'annulation d'un mégacontrat de sous-marins français à Canberra.

Tensions entre Paris et Londres

Emmanuel Macron a décidé que l'ambassadeur français aux Etats-Unis, Philippe Etienne, allait retourner à Washington la semaine prochaine. Mais aucune décision n'a été encore annoncée sur le retour de l'ambassadeur français en Australie, lui aussi rappelé à Paris. 

Boris Johnson avait appelé mercredi la France à se ressaisir en lui demandant, en franglais : "Donnez-moi un break" ("laissez-moi souffler"). Il a assuré que le pacte de sécurité Aukus conclu entre les Etats-Unis, l'Australie et le Royaume-Uni dans la zone indopacifique n'était "pas exclusif" et n'essayait "pas d'exclure qui que ce soit". Ces derniers mois, les relations entre la France et le Royaume-Uni ont également fortement souffert des tensions sur les dossiers de la mise en œuvre du Brexit, notamment dans la pêche.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Crise des sous-marins australiens

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.