Cet article date de plus de quatre ans.

"Cette fois-ci ce n'est plus la liberté conditionnelle, c'est la liberté" que retrouve Michaël Blanc, explique sa mère

Arrêté en 1999 sur l'île de Bali avec 3,8 kilos de cannabis, Michaël Blanc va désormais pouvoir rentrer librement en France. Sa mère attend son retour avec "impatience" et se confie.

Article rédigé par
Joël Broner - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Michäl Blanc sous les yeux de sa mère, le 19 avril 2011, à la prison de Jakarta (Indonésie). (ROMEO GACAD / AFP)

Michaël Blanc va finalement pouvoir rentrer en France. À partir de samedi 21 juillet, le Français est officiellement libre de quitter le territoire indonésien. Cet ancien cuisinier originaire de Haute-Savoie avait été arrêté en 1999 à Bali avec près de 4 kilos de haschisch avant d’être lourdement condamné. Après 14 années passées en prison, il vivait depuis 4 ans à Jakarta en liberté conditionnelle.  

Plus qu'une simple case dans le calendrier, ce samedi de juillet revêt une importance cruciale aux yeux de Michaël Blanc, qui n'a pas pu quitter le territoire indonésien depuis 19 ans. Dans un café de la capitale Jakarta, sa mère, Hélène Le Touzey, rappelle toute la symbolique de cette date : "C'est sa liberté tout simplement. La liberté pure et simple. Cette fois-ci ce n'est plus la liberté conditionnelle, et c'est la liberté." "Bon bien sur ce sera la liberté quand il sera sur le sol français parce que pour l'instant, il est encore en liberté conditionnelle et donc pas libre de ses mouvements encore", tempère cette dernière.  

"Un capital de joie et d'impatience"

Michaël Blanc n'a pas légalement le droit de s'exprimer. Alors c'est sa mère qui raconte que l'homme de 45 ans oscille à présent entre l'excitation du départ et l’angoisse du retour. "C'est vrai qu'il y a un capital de joie et de bonheur et d'impatience parce qu'il veut rencontrer sa famille, ses amis, son pays aussi et puis une certaine inquiétude quant à son futur et à sa vie tout simplement", raconte ainsi Hélène Le Touzey.   

Une vie que cet ancien cuisinier envisage de reprendre derrière les fourneaux. Même si quoi qu'il arrive, Michaël Blanc a bien conscience qu'il devra tout redémarrer de zéro.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Asie-Pacifique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.