Vol MH370 : le robot sous-marin ne sera pas déployé avant plusieurs jours

Les responsables des recherches souhaitent obtenir d'autres signaux acoustiques pour déterminer s'ils viennent des boîtes noires de l'avion et pour mieux délimiter la zone d'investigation.

Le navire australien \"Ocean Shield\", le 4 avril 2014 dans l\'océan Indien.
Le navire australien "Ocean Shield", le 4 avril 2014 dans l'océan Indien. (LSIS BRADLEY DARVILL / AUSTRALIAN DEFENCE / AFP)

Les recherches sous-marines du Boeing de Malaysia Airlines disparu depuis un mois ne vont pas commencer tout de suite. Malgré la détection de deux signaux pouvant provenir des boîtes noires de l'avion le week-end dernier, les responsables des recherches ont déclaré, mardi 8 avril, qu'ils voulaient temporiser quelques jours avant de lancer le robot sous-marin Bluefin-21 dans l'océan Indien.

"Nous devons continuer la détection de signaux pendant plusieurs jours, jusqu'à ce que nous soyons certains que les batteries des boîtes noires sont à plat", a déclaré le coordinateur des opérations, Angus Houston. "Nous avons besoin d'une transmission supplémentaire afin de mieux définir la zone de recherche", a-t-il ajouté.

Aucun signal détecté lundi

Deux signaux ont été captés, l'un pendant deux heures vingt minutes, l'autre pendant treize minutes. Lors de la seconde détection, deux ondes distinctes étaient audibles. Elles pourraient provenir de chacune des deux boîtes noires du Boeing 777 de Malaysia Airlines disparu le 8 mars avec 239 personnes à bord.

Les signaux ont été captés très loin au large de la côte occidentale australienne, dans la vaste zone du sud de l'océan Indien où le Boeing s'est vraisemblablement abîmé. Mais le navire australien muni d'un détecteur de signaux, l'Ocean Shield, n'a rien repéré lundi.