Vol MH370 : deux nouveaux objets détectés lors des recherches

L'Australie a envoyé un bateau dans la zone pour tenter de récupérer ces deux objets flottants dans l'océan Indien. 

Un avion militaire de Nouvelle-Zélande recherche les débris du vol MH370 de la Malaysia Airlines dans l\'océan Indien, samedi 22 mars 2014. 
Un avion militaire de Nouvelle-Zélande recherche les débris du vol MH370 de la Malaysia Airlines dans l'océan Indien, samedi 22 mars 2014.  (JASON REED / REUTERS)

Les recherches s'intensifient lundi 24 mars dans le sud de l'océan Indien pour retrouver des restes de l'avion disparu de la Malaysia Airlines. Et elles pourraient porter leurs fruits : l'Australie a détecté deux nouveaux objets susceptibles d'être des débris du vol MH370 disparu mystérieusement il y a 15 jours, a indiqué le Premier ministre australien, Tony Abbott. 

Le pays a envoyé un bateau dans la zone pour tenter de récupérer ces deux objets flottants, a ajouté Tony Abbott. Plusieurs pays qui participent aux recherches, dont la Chine et l'Australie, ont déjà détecté par satellite la présence de possibles débris dans la principale zone de recherche du vol MH 370, à quelque 2 500 km au large de l'Australie.

Deux objets à récupérer d'ici "plusieurs heures"

Un navire HMAS Success est parti récupérer les deux objets repérés par l'avion australien participant aux recherches, a annoncé Tony Abbott. Il est en effet équipé d'une grue capable de remorquer des débris imposants. "Je vous préviens encore une fois (...) que nous ne savons pas si ces débris appartiennent au MH370. Il pourrait s'agir d'autres débris", a souligné le chef du gouvernement. "Mais nous pensons possible de récupérer ces objets très bientôt, afin d'avancer dans l'élucidation de ce mystère tragique."

Parmi ces deux objets, repérés par avions, l'un "est rond, gris ou vert, et le deuxième, rectangulaire et orange", a déclaré le Premier ministre australien, devant le Parlement à Canberra. Les objets ont été détectés à 2 500 km au sud-ouest de Perth, la grande ville de la côte occidentale australienne.

L'opération de récupération devrait durer "plusieurs heures" et prendre fin "demain matin au plus tard", selon le ministre malaisien des transports Hishammuddin Hussein, depuis Kuala Lumpur.

D'autres objets intrigants repérés dans la zone de recherche

Par la Chine. Un avion chinois participant aux recherches a également repéré des "objets" jugés intrigants dans le sud de l'océan Indien, annonce l'agence Chine nouvelle lundi : ils sont décrits comme carré et de couleur blanche. Ils se composent de deux éléments relativement grands et de nombreux autres éparpillés sur un rayon de plusieurs kilomètres.

Ces observations ont été réalisées depuis un avion militaire Iliouchine-76 déployé par les autorités chinoises, a précisé l'agence lundi. L'équipage de l'Iliouchine a transmis ces nouveaux éléments aux autorités australiennes ainsi qu'au brise-glace chinois Xuelong, également envoyé sur place par Pékin. 

Un appareil américain P8 Poseidon, équipé d'instruments électro-optiques très pointus, a été envoyé sur zone, mais échoue à les retrouver. Samedi, la Chine avait annoncé la détection par satellite d'un objet pouvant être un indice, à 120 km du principal site de recherche. Elle avait diffusé un cliché pris le 18 mars montrant une forme de 22 m de long et large de 13 m.

Image satellite dévoilée le 18 mars par la Chine, montrant un objet dans l\'océan indien, susceptible d\'être un débris du boeing disparu de la Malaysia Airlines. 
Image satellite dévoilée le 18 mars par la Chine, montrant un objet dans l'océan indien, susceptible d'être un débris du boeing disparu de la Malaysia Airlines.  ( REUTERS)
 

Par la France. Dimanche, la France a indiqué avoir repéré des nouveaux débris par satellite. "On identifie un certain nombre de débris qui pourraient être à la surface de l'eau et qui pourraient être ceux de l'avion. Nous avons une localisation assez précise", a expliqué à France 2 Romain Nadal, porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Emmanuelle Mesplede, Marie Cazaux /France 2

De potentiels débris en dehors de la zone

Un satellite français a également détecté des débris flottants dans le sud de l'océan Indien. En revanche, ils sont situés en dehors de la zone de recherches où des opérations d'envergure sont engagées, a indiqué lundi l'Australie.

Toujours pas de confirmations concernant les objets trouvés jeudi

Jeudi, les autorités australiennes ont annoncé la découverte de deux objets "éventuellement liés" au Boeing de la Malaysia Airlines. Ni l'Autorité australienne de sécurité maritime (AMSA), ni le Premier ministre n'a pu confirmer s'il s'agissait ou non de débris de l'avion. 

Cette découverte a permis d'identifier la zone de recherches et de décupler les moyens alloués à cette mission. Dix-huit navires, 29 avions et six hélicoptères sont mobilisés. Vingt-cinq pays y participent. 

Les objets aperçus dans l\'océan Indien, susceptibles d\'être des débris de l\'avion disparu de la Malaysia Airlines, jeudi 20 mars 2014. 
Les objets aperçus dans l'océan Indien, susceptibles d'être des débris de l'avion disparu de la Malaysia Airlines, jeudi 20 mars 2014.  (AMSA.AU.GOV)