VIDEO. Boeing disparu : le souvenir du crash de Helios Airways

La dépressurisation de l'avion est l'une des hypothèses pour expliquer la disparition du vol MH370. Ce scénario rappelle un précédent : celui du crash d'un Boeing 737 en 2005 en Grèce.

CLAUDE SEMPERE - FRANCE 2

La disparition du Boeing 777 de la Malaysia Airlines avec 239 personnes à son bord est une énigme qui dure maintenant depuis onze jours. Mercredi 19 mars, les enquêteurs tentent toujours de localiser l'avion et de percer le mystère du vol MH370. Parmi les scénarios envisagés, celui d'une dépressurisation de l'avion qui aurait privé d'oxygène les passagers et l'équipage. Cette hypothèse rappelle un précédent : celui du crash du Boeing 737 de Helios Airways, en 2005.

L'avion vole, sans pilote, avant de se crasher

Le 14 août 2005, le vol ZU522 s'écrase en Attique, près d'Athènes. Il y a 121 victimes et aucun survivant. A l'origine de l'accident : la pressurisation anormale de la cabine. Le système a été positionné en mode "manuel" par un technicien de la maintenance avant le décollage. A bord du Boeing 737, tous les passagers et les membres d'équipage tombent dans le coma, faute d'oxygène. L'avion continue de voler, sans pilote, mais finit par s'écraser, les réservoirs vides.

Des pompiers éteignent l\'incendie provoqué par le crash d\'un Boeing 737 de Helios Airways, le 14 août 2005, près d\'Athènes (Grèce).
Des pompiers éteignent l'incendie provoqué par le crash d'un Boeing 737 de Helios Airways, le 14 août 2005, près d'Athènes (Grèce). (LOUISA GOULIAMAKI / AFP)