Malaysia Airlines : les débris trouvés au Mozambique sont issus "presque certainement du MH370"

Les circonstances et le lieu de la disparition de l'appareil demeurent un mystère.

Un des deux débris retrouvés au Mozambique, présenté le 3 mars 2016 à Maputo (Mozambique). 
Un des deux débris retrouvés au Mozambique, présenté le 3 mars 2016 à Maputo (Mozambique).  (REUTERS)

Petit à petit, le puzzle se reconstruit. Les deux débris découverts au Mozambique "proviennent presque certainement du vol MH370" de la Malaysia Airlines, ont affirmé jeudi 24 mars l'Australie et la Malaisie, en tête des opérations pour résoudre ce qui reste l'une des plus grandes énigmes de l'aviation civile.

Jusqu'à présent, le seul élément étayant l'hypothèse d'un crash du Boeing 777 était un fragment d'aile retrouvé en juillet sur l'île de La Réunion et appartenant, selon les autorités malaisiennes et la justice française, à l'avion disparu. Le mystère subsiste sur les circonstances et le lieu de la disparition de l'appareil, qui s'est volatilisé le 8 mars 2014 peu après son décollage de Kuala Lumpur à destination de Pékin, avec 239 personnes à bord.

Les recherches devraient se terminer en juin ou juillet

Les deux débris récemment découverts sur le littoral du Mozambique correspondent aux panneaux que l'on peut trouver à bord d'un Boeing 777 de la Malaysia, selon les autorités australiennes, qui coordonnent les recherches en mer.

"Retrouver ce genre de débris sur la côte est de l'Afrique est cohérent avec les dérives modélisées par l'agence [publique australienne pour la recherche] CSIRO et confirme le bien-fondé de nos efforts de recherche dans le sud de l'océan Indien", a indiqué le ministre australien des Transports.

Plusieurs bateaux participent aux recherches en mer, qui couvrent 120 000 kilomètres carrés. Elles devraient se terminer en juin ou en juillet, si aucun indice n'est découvert au terme du ratissage de cette zone.