DIRECT. La Malaisie dément que le Boeing 777 a continué à voler quatre heures après sa disparition

Les larges objets flottants détectés par un satellite chinois ne sont pas les débris du vol MH370, a ajouté le ministre malaisien des Transports, lors d'une conférence de presse.

Des marins singapouriens scrutent l\'horizon à la recherche du vol MH370 au large de Singapour en mer de Chine méridionale, le 13 mas 2014.
Des marins singapouriens scrutent l'horizon à la recherche du vol MH370 au large de Singapour en mer de Chine méridionale, le 13 mas 2014. (SINGAPORE NAVY / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Le mystère s'épaissit, six jours après la disparition du Boeing de Malaysia Airlines. Les opérations se concentrent jeudi 13 mars sur une zone de la mer de Chine méridionale, entre la Malaisie et le Vietnam.

La Malaisie dément que le Boeing 777 a continué de voler pendant quatre heures après la perte de contact. C'est ce qu'affirment des enquêteurs américains cités jeudi par le Wall Street Journal (en anglais).

Les larges objets flottants détectés par un satellite chinois ne sont pas les débris du vol MH370, a ajouté le ministre malaisien des Transports, Hishammuddin Hussein, lors d'une conférence de presse. 

Aucun débris n'a en effet été repéré dans la zone concernée, ont indiqué un peu plus tôt les autorités vietnamiennes et malaisiennes, qui avaient dépêché des appareils sur place.

Suivez les dernières informations dans notre direct.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #MALAYSIA

00h04 : Il est minuit. L'essentiel des informations développées par francetv info sont sur notre page d'accueil mais saisons un dernier point sur l'actu avant d'éteindre la lumière :


 Les transports en commun seront gratuits en Ile-de-France de vendredi à dimanche en raison de l'alerte à la pollution aux particules fines. Plus de trente de départements sont concernés par des alertes maximales.


•  La ministre de la Justice admet s'être "trompée de dates" en affirmant avoir appris le placement sur écoutes de Nicolas Sarkozy par la presse. Elle concède qu'il peut lui "arriver d'être imprécise". Si vous n'avez pas suivi cette affaire, nous résumons tout dans un article simplissime.


•  Le mystère reste entier autour de la disparition du vol MH370, et la Maison Blanche envisage d'élargir la zone de recherches à l'ensemble de l'océan Indien. Par ailleurs, alors que les autorités malaisiennes ont démenti l'hypothèse selon laquelle l'avion aurait continué à voler pendant quatre heures après son dernier contact radar, les Etats-Unis estiment qu'il est possible que le Boeing ait volé plusieurs heures après ce dernier contact.


• Le Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk estime devant le Conseil de sécurité de l'ONU qu'"il est encore possible de résoudre pacifiquement la crise". La Russie "ne veut pas la guerre", déclare de son côté l'ambassadeur russe aux Nations unies alors que les Tatars appellent au boycott du référendum de dimanche.

23h42 :  Alors que le Boeing demeure introuvable, le site américain Mashable (en anglais) revient sur 16 scénarios envisagés : cela va du détournement d'avion, à la décompression en passant par le suicide d'un pilote.

22h34 :  Toujours aucune trace du Boeing de la Malaysia Airlines. Pour l'instant, il semble s'être volatilisé. Comment est-ce possible ? Un reporter de France 2 s'est installé dans le cockpit d'un simulateur d'avion de ligne pour tenter de comprendre.


(JULIEN DUPERRAY ET MATHIAS BARROIS - FRANCE 2)

22h03 : Il est 22 heures, voici les principaux titres :


 Les transports en commun seront gratuits en Ile-de-France de vendredi à dimanche en raison de l'alerte à la pollution aux particules fines. Plus de trente de départements sont toujours concernés par des alertes maximales.


•  Partie d'une enquête sur le financement de la campagne présidentielle de 2007, l'affaire des écoutes sur Nicolas Sarkozy se retourne contre Christiane Taubira, qui a indiqué qu'elle ne savait rien à ce sujet avant d'être contrainte de revenir sur ses propos. Vous n'avez rien compris à cette phrase ? Ça tombe bien : on vous résume tout dans un article simplissime.


•  Alors que le mystère reste entier autour de la disparition du vol MH370, la Maison Blanche envisage d'élargir la zone de recherches à l'ensemble de l'océan Indien. Par ailleurs, alors que les autorités malaisiennes ont démenti l'hypothèse selon laquelle l'avion aurait continué à voler pendant quatre heures après son dernier contact radar, les Etats-Unis estiment qu'il est possible que le Boeing ait volé plusieurs heures après ce dernier contact.


•  Alors que des affrontements entre manifestants viennent de faire un mort à Donetsk, le Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk estime devant le Conseil de sécurité de l'ONU qu'"il est encore possible de résoudre pacifiquement la crise". La Russie "ne veut pas la guerre", déclare de son côté l'ambassadeur russe aux Nations unies.

21h55 :  Alors que les recherches du Boeing disparu n'ont encore donné aucun résultat, France 2 revient sur les disparitions d'avions qui sont toujours inexpliquées, comme celle de juin 2003, à Luanda en Angola.


(CLEMENT LE GOFF - FRANCE 2)

21h29 :  Alors que les autorités malaisiennes ont démenti l'hypothèse selon laquelle l'avion aurait continué à voler pendant quatre heures après son dernier contact radar, les Etats-Unis estiment qu'il est possible que le Boeing ait volé plusieurs heures après ce dernier contact.

20h00 : Il est 20 heures. Avant de passer à table, voici les principaux titres :


 Les transports en commun seront gratuits en Ile-de-France de vendredi à dimanche en raison de l'alerte à la pollution aux particules fines.

•  Partie d'une enquête sur le financement de la campagne présidentielle de 2007, l'affaire des écoutes sur Nicolas Sarkozy se retourne contre Christiane Taubira, qui a indiqué qu'elle ne savait rien à ce sujet avant d'être contrainte de revenir sur ses propos. Vous n'avez rien compris à cette phrase ? Ça tombe bien : on vous résume tout dans un article simplissime.

•  Alors que le mystère reste entier autour de la disparition du vol MH370, la Maison Blanche envisage d'élargir la zone de recherches à l'ensemble de l'océan Indien. Par ailleurs, deux informations ont été démenties par les autorités malaisiennes : la présence de débris pouvant appartenir à l'appareil, mais l'hypothèse selon laquelle l'avion aurait continué à voler pendant quatre heures après son dernier contact radar.

• Un fichier national du crédit à la consommation étaità l'étude afin de lutter contre le surendettement. Mais il vient d'être censuré par le Conseil constitutionnel. Les Sages estiment qu'il porte "une atteinte excessive au respect de la vie privée".

18h55 :  Alors que les recherches du Boeing demeurent infructueuses, la Maison Blanche annonce que la zone de recherche pourrait être étendue à l'ensemble de l'océan Indien. La chaîne américaine CNN le rapporte sur Twitter.

18h04 : Il est 18 heures, voici le point sur l'actu :

• #POLLUTION
Les transports en commun seront gratuits en Ile-de-France de vendredi à dimanche en raison de l'alerte à la pollution aux particules fines.

• Partie d'une enquête sur le financement de la campagne présidentielle de 2007, l'affaire des écoutes sur Nicolas Sarkozy se retourne contre Christiane Taubira, qui a indiqué qu'elle ne savait rien à ce sujet avant d'être contrainte de revenir sur ses propos. Vous n'avez rien compris à cette phrase ? Ça tombe bien : on vous résume tout dans un article simplissime.

• Le mystère reste entier autour de la disparition du vol MH370. Les autorités malaisiennes ont démenti la présence de débris pouvant appartenir à l'appareil, mais aussi une hypothèse avancée par des enquêteurs américains selon laquelle l'avion aurait continué à voler pendant quatre heures après son dernier contact radar.

16h59 :  Six jours après la disparition du Boeing 777 de la Malaysia Airlines, le dispositif de recherches s'étoffe, la zone scrutée s'étend, mais les pistes sont démenties aussi vite qu'elles apparaissent. Notre journaliste Salomé Legrand fait le point sur la situation.


 (ASIT KUMAR / AFP)

16h10 : Il est seize heures, voici le point sur l'actualité :

Le mystère reste entier autour de la disparition du vol MH370. Les autorités malaisiennes ont démenti la présence de débris pouvant appartenir à l'appareil, mais aussi une hypothèse avancée par des enquêteurs américains selon laquelle l'avion aurait continué à voler pendant quatre heures après son dernier contact radar.

Le parquet de Paris a ordonné une enquête préliminaire sur les finances de l'UMP le 5 mars dernier. Elle concerne Jean-François Copé, le patron de l'UMP, et les marchés obtenus par la société Bygmalion durant la campagne de 2012. Le parti de droite accuse Michel Sapin d'en avoir été informé. 

• Empêtrée dans l'affaire de la mise sur écoute de Nicolas Sarkozy, la ministre de la Justice, Christiane Taubira, le répète dans un entretien au Monde "Non", elle n'a pas l'intention de démissionner. Elle se trouve en tout cas à l'Elysée pour rencontrer François Hollande.

• Au lendemain de frappes israéliennes sur la bande de Gaza en réponse à des tirs de roquettes, Mahmoud Abbas appelle les deux camps au calme. Le Jihad islamique, qui a revendiqué les tirs, annonce avoir conclu une trêve avec Jérusalem. Ce que n'a pas encore confirmé l'Etat hébreu.

14h19 : Il est l'heure de faire le point sur l'actualité !

Le parquet de Paris a ordonné une enquête préliminaire sur les finances de l'UMP le 5 mars dernier. Elle concerne Jean-François Copé, le patron de l'UMP, et les marchés obtenus par la société Bygmalion durant la campagne de 2012. Le parti de droite accuse Michel Sapin d'en avoir été informé. 

• Empêtrée dans l'affaire de la mise sur écoute de Nicolas Sarkozy, la ministre de la Justice, Christiane Taubira, le répète dans un entretien au Monde "Non", elle n'a pas l'intention de démissionner. Elle doit tout de même rencontrer François Hollande dans moins de deux heures.

•  Toujours aucune trace du vol MH370. Les débris qui auraient été repérés dimanche par les satellites chinois n'ont pas été retrouvés dans la zone indiquée.

• Au lendemain de frappes israéliennes sur la bande de Gaza en réponse à des tirs de roquettes, Mahmoud Abbas appelle les deux camps au calme. Le Jihad islamique, qui a revendiqué les tirs, annonce avoir conclu une trêve avec Jérusalem. Ce que n'a pas encore confirmé l'Etat hébreu.

13h33 :  A Kuala Lumpur, les hommages aux passagers du Boeing disparu continuent, comme le montre ce tweet de notre envoyé spécial sur place, Pierre Monégier.

12h05 : A midi, on reprend en quatre points les informations marquantes de cette matinée. 

Le parquet de Paris a ordonné une enquête préliminaire sur les finances de l'UMP le 5 mars dernier. Elle concerne Jean-François Copé, le patron de l'UMP, et les marchés obtenus par la société Bygmalion durant la campagne de 2012. Le parti de droite accuse Michel Sapin d'en avoir été informé. 

• Empêtrée dans l'affaire de la mise sur écoute de Nicolas Sarkozy, la ministre de la Justice, Christiane Taubira, le répète dans un entretien au Monde "Non", elle n'a pas l'intention de démissionner.

•  Toujours aucune trace du vol MH370. Les débris qui auraient été repérés dimanche par les satellites chinois n'ont pas été retrouvés dans la zone indiquée.

L'épisode de pollution aux particules se poursuit ce matin avec près d'un tiers des régions françaises placées en alerte maximum : une grande partie nord du pays, l'Ile-de-France, des départements de l'ouest, quasiment toute la région Centre et Rhône-Alpes. 

11h12 :  Pierre Monégier, pour France 2, assiste au briefing des autorités malaisiennes. Elles démentent l'hypothèse du Wall street journal qui annonçait ce matin que l'avion aurait pu voler encore quatre heures après le dernier contact radar. 

10h41 :  La Malaisie dément que le Boeing ait continué de voler après la perte de contact.

10h28 : Avec un peu de retard, faisons un point sur cette actualité dominée par les affaires :

Le parquet de Paris a ordonné une enquête préliminaire sur les finances de l'UMP. Elle concerne Jean-François Copé, le patron de l'UMP, et les marchés obtenus par la société Bygmalion durant la campagne de 2012, selon Le Monde.

•  Toujours aucune trace du vol MH370. Les débris qui auraient été repérés dimanche par les satellites chinois n'ont pas été retrouvés dans la zone indiquée, et le Boeing 777 pourrait avoir volé pendant quatre heures après son dernier contact, selon des enquêteurs américains cités par le Wall Street Journal (article en anglais). 

• Un retour dans l'actualité dont le gouvernement se serait bien passé. Patricia Cahuzac, l'épouse en instance de divorce de l'ancien ministre français du Budget, Jérôme Cahuzac, a avoué l'existence d'un compte bancaire sur l'Ile de Man, révèle le journal Sud-Ouest. Un compte crédité au total de l'équivalent de 2,5 millions d'euros qui aurait été ouvert entre 1997 et 2004.

L'épisode de pollution aux particules se poursuit ce matin avec près d'un tiers des régions françaises placées en alerte maximum : une grande partie nord du pays, l'Ile-de-France, des départements de l'ouest, quasiment toute la région Centre et Rhône-Alpes. 

09h59 :  Armée, satellites, internautes... Francetv info revient sur les nombreux moyens mobilisés pour retrouver l'avion de la compagnie Malaysia Airlines mystérieusement disparu.

09h19 :  L'Agence américaine de l'aviation civile (la Federal Aviation Administration, FAA) a ordonné l'inspection de 120 Boeing 777 immatriculés aux Etats-Unis, le même modèle que celui de la Malaysia Airlines. En cause : une fissure pouvant provoquer une dépressurisation de la cabine et entraîner une perte de contrôle de l'avion. Ce scénario a été balayé par le ministre des Transports malaisien. 

09h02 :  Voila de quoi épaissir encore un peu plus le mystère de la disparition du vol MH370. Le Boeing 777 de Malaysia Airlines pourrait avoir volé pendant quatre heures après son dernier contact, selon des enquêteurs américains cités par le Wall Street Journal (article en anglais)

08h25 : A 8 heures, on fait le point sur l'actualité.

 Toujours aucune trace du vol MH370.Il n'y a pas de débris dans la zone indiquée par les satellites chinois, annonce ce matin un responsable vietnamien.

•  Les écoutes de Nicolas Sarkozy plongent dans la tourmente Christiane Taubira. En tentant de se défendre, la ministre de la Justice a brandi des documents qui contredisent ses propres propos. Ces notes évoquent bien un marché passé entre Nicolas Sarkozy et un haut magistrat.

• Un retour dans l'actualité dont le gouvernement se serait bien passé. Patricia Cahuzac, l'épouse en instance de divorce de l'ancien ministre français du Budget, Jérôme Cahuzac, a avoué l'existence d'un compte bancaire sur l'Ile de Man, révèle le journal Sud-Ouest. Un compte crédité au total de l'équivalent de 2,5 millions d'euros qui aurait été ouvert entre 1997 et 2004.

L'épisode de pollution aux particules se poursuit ce matin avec près d'un tiers des régions françaises placées en alerte maximum : une grande partie nord du pays, l'Ile-de-France, des départements de l'ouest, quasiment toute la région Centre et Rhône-Alpes. 

06h55 : @anonyme En effet, les restes sont peut-être déjà au fond de l'océan. Pour le moment les observations faites par les équipes vietnamiennes n'ont été faites que par avion. Elles sont donc superficielles. 

06h55 : Vu la date du cliché des "débris" (dimanche), ils sont peut être déjà sous l'eau à l'heure qu'il est, non ? Est-ce que seule la surface de l'océan a été inspectée, ou bien y-a t'il eu une observation sous-marine également ?

06h30 : Il n'y a pas de débris dans la zone indiquée par les satellites chinois, annonce un responsable vietnamien.

06h05 : On baille, on s'étire, et on commence ce jeudi avec un premier point sur l'actualité : 

•  La Chine a annoncé hier soir qu'un de ses satellites avait détecté trois larges objets flottants dans une zone maritime où le Boeing 777 de Malaysia Airlines a perdu le contact. Des équipes de recherche ont été envoyées sur place. Grace à leurs satellites espions les Etats-Unis ont écarté le scénario d'une explosion en vol.

•  Les écoutes de Nicolas Sarkozy plongent dans la tourmente Christiane Taubira. En tentant de se défendre, la ministre de la Justice a brandi des documents qui contredisent ses propres propos. Ces notes évoquent bien un marché passé entre Nicolas Sarkozy et un haut magistrat.

• Un retour dans l'actualité dont le gouvernement se serait bien passé. Patricia Cahuzac, l'épouse en instance de divorce de l'ancien ministre français du Budget, Jérôme Cahuzac, a avoué l'existence d'un compte bancaire sur l'Ile de Man, révèle le journal Sud-OuestUn compte crédité au total de l'équivalent de 2,5 millions d'euros qui aurait été ouvert entre 1997 et 2004.

 Le PSG se qualifie pour les quarts de finale de la Ligue des champions après sa victoire sur Leverkusen (4-0, 2-1).