Boeing disparu : les débris dans l'océan Indien sont "une piste crédible"

Repérés par des satellites australiens, ils doivent encore être inspectés, mais les autorités australiennes affirment qu'il s'agit d'une piste "sérieuse".

Les objets aperçus dans l\'océan Indien, susceptibles d\'être des débris de l\'avion disparu de la Malaysia Airlines, jeudi 20 mars 2014. 
Les objets aperçus dans l'océan Indien, susceptibles d'être des débris de l'avion disparu de la Malaysia Airlines, jeudi 20 mars 2014.  (AMSA.AU.GOV)
Ce qu'il faut savoir

Les autorités australiennes ont annoncé que deux objets "éventuellement liés" au Boeing de la Malaysia Airlines, disparu le 8 mars, ont été détectés par image satellite, jeudi 20 mars. "C'est la première piste sérieuse" a affirmé John Young, un responsable de l'Autorité australienne de sécurité maritime. "Les objets sont relativement flous. Ce sont des objets d'une taille certaine, probablement dans l'eau, plongeant sous la surface et remontant" par intermittence. Les recherches ont été arrêtées à la tombée de la nuit, jeudi, et reprendront vendredi, annonce le gouvernement australien dans un communiqué (en anglais).

Un avion militaire Orion est arrivé sur place dans la nuit pour examiner de plus près les objets détectés, suivi de trois autres appareils. Un navire marchand naviguant à proximité était également attendu vers la zone de recherches.

L'AMSA a révélé que "le plus grand [des deux objets] ferait 24 mètres. L'autre est plus petit."

 La Malaisie a jugé cette piste "crédible" tout en précisant que les opérations dans les autres périmètres de recherche définis se poursuivaient.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #MALAYSIA

22h08 :  La piste d'un accident dans le sud de l'océan Indien, très loin de la Malaisie, est-elle cohérente par rapport à ce que l'on sait sur la disparition du vol MH370 de la Malaysia Airlines ? Éléments de réponse dans ce reportage de France 2.


(NICOLAS CHATEAUNEUF - FRANCE 2)

22h03 : Il est 22 heures, voici le point sur l'actualité :

• 
 Nicolas Sarkozy sort de son silence. Dans une tribune à paraître demain dans Le Figarol'ancien chef de l'Etat juge que les écoutes dont il fait l'objet sont comparables aux "activités de la Stasi", et dénonce une justice "instrumentalisée". Jean-Marc Ayrault fustige ce soir une comparaison "insupportable" avec "des régimes totalitaires", tandis qu'à droite, on salue "une réponse courageuse".

•  Du côté de l'Ukraine, l'escalade verbale continue. Le chef du gouvernement, qui soupçonne Moscou de vouloir investir les régions de l'Est, se dit prêt à riposter militairement. Sur le front diplomatique, l'Occident et la Russie se livrent une véritable bataille de sanctions.

De possibles débris du vol MH370 ont été détectés dans l'océan Indien. Ni les avions ni les bateaux envoyés sur place n'ont pu les localiser. Les recherches reprendront demain. Plus d'infos dans cet article.

• Un homme de 29 ans a été tué dans une cité de Vitrolles (Bouches-du-Rhône), en fin d'après-midi, par des tireurs qui ont pris la fuite. Il était connu des services de police et originaire de la ville voisine de Marignane.

20h14 : On respire un grand coup après cette accélération de l'actualité, et on fait le point sur ce qu'il faut en retenir :

• 
 Nicolas Sarkozy sort de son silence. Dans une tribune à paraître demain dans Le Figaro, l'ancien chef de l'Etat juge que les écoutes dont il fait l'objet sont comparables aux "activités de la Stasi", et dénonce une justice "instrumentalisée". Harlem Désir, premier secrétaire du PS, juge que le texte de Nicolas Sarkozy est "une attaque inouïe (...) contre les institutions de la République".

•  Du côté de l'Ukraine, l'escalade verbale continue. Le chef du gouvernement, qui soupçonne Moscou de vouloir investir les régions de l'Est, se dit prêt à riposter militairement. Sur le front diplomatique, l'Occident et la Russie se livrent une véritable bataille de sanctions.

De possibles débris du vol MH370 ont été détectés dans l'océan Indien. Ni les avions ni les bateaux envoyés sur place n'ont pu les localiser. Les recherches reprendront demain. Plus d'infos dans cet article.

18h28 :  Le Boeing disparu, douze jours après sa disparition. Mais l'enquête avance. Des débris pouvant appartenir à l'avion du vol MH370 ont été découverts dans l'océan Indien. Reste que rechercher un avion dans l'océan est une mission titanesque.

Francetv info revient sur les importants moyens mis en œuvre et les difficultés avec lesquelles les enquêteurs doivent composer.


(US NAVY / AFP)

18h05 : Il est 18 heures, voici les titres :

Jusqu'à présent, seuls les Occidentaux annonçaient des sanctions. Après l'annulation du sommet UE-Russie de juin et l'élargissement des gels d'avoirs et de visas de responsables russes, Moscou riposte en ciblant des responsables américains.De possibles débris du vol MH370 ont été détectés dans l'océan Indien. Ni les avions ni les bateaux envoyés sur place n'ont pu les localiser. Les recherches reprendront demain. Plus d'infos dans cet article.

•  Thierry Herzog, l'avocat de Nicolas Sarkozy, se défend après les révélations de Mediapart et assure avoir obtenu légalement tous ses documents. Mais il en oublie un, strictement confidentiel.• "Jeudi noir" pour les sages-femmes, qui poursuivent leur grève depuis octobre, pour obtenir le statut de praticien hospitalier.

16h41 :  Bonjour Les recherches sont terminées pour aujourd'hui. Il faut dire qu'il fait nuit noire dans l'océan Indien, où des objets ont été repérés par satellite, mais pas encore identifiés comme appartenant au Boeing de Malaysia Airlines. Elles reprendront demain, annoncent les autorités maritimes australiennes, dans un communiqué (en anglais).

16h49 : Bonjour, a-t-on des nouvelles du Boeing disparu ?

16h01 : Il est 16 heures, voici les titres : 


L'Union européenne annule le sommet prévu avec la Russie en juin, alors que les députés russes viennent de ratifier le rattachement de la Crimée à la Fédération russe.De possibles débris du vol MH370 ont été détectés dans l'océan Indien. Un avion envoyé sur place n'a pas pu les localiser en raison de la météo, mais des bateaux prennent le relais. Plus d'infos dans cet article.

•  Thierry Herzog, l'avocat de Nicolas Sarkozy, se défend après les révélations de Mediapart et assure avoir obtenu légalement tous ses documents. Mais il en oublie un, strictement confidentiel.
• Pour 30% des Français, avoir un maire FN serait "une bonne chose", selon un sondage Ipsos/Steria pour France 3.

14h02 : 14 heures, voici les titres : 
De possibles débris du vol MH370 ont été détectés dans l'océan Indien. Le premier avion n'a pas pu les localiser en raison de la météo, mais des bateaux prennent le relais. Plus d'infos dans cet article.

Poutine est-il le Hitler du XXIe siècle ? La question est choquante, mais des personnalités de premier plan, dont l'ancienne secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton, osent le parallèle. Est-ce exagéré ? Réponse de notre journaliste Gaël Cogné.

•  Thierry Herzog, l'avocat de Nicolas Sarkozy, se défend après les révélations de Mediapart et assure avoir obtenu légalement tous ses documents. Mais il en oublie un, strictement confidentiel.
• Pour 30% des Français, avoir un maire FN serait "une bonne chose", selon un sondage Ipsos/Steria pour France 3.

12h47 :  Des appareils de l'aviation australienne survolent la zone du sud de l'océan Indien, où des satellites ont repéré deux "objets" qui pourraient être des débris du vol MH370 de la Malaysia Airlines disparu.
(AP)

12h21 :  Ils prennent le relais des avions, qui ne parviennent pas à localiser les éventuels débris du Boeing 777. Un navire norvégien est arrivé dans la zone où des objets ont été détectés, dans l'océan Indien.

12h04 : Avant d'aller manger, on fait le point sur l'actu de la journée : 
De possibles débris du vol MH370 ont été détectés dans l'océan Indien, par l'Australie. Le premier avion n'a pas pu les localiser en raison de la météo. Un bateau est arrivé sur zone. On vous dit tout de ces débris ici.

Alors que Kiev a adopté une résolution indiquant que le pays allait lutter pour la Crimée, faut-il craindre une militarisation du conflit ? Eléments de réponse

• Rappel massif de ciels de lit pour enfants chez Ikea pour "risques potentiels d'étranglement". Cela concerne plus de 2,8 millions de produits dans le monde.

•  Thierry Herzog, l'avocat de Nicolas Sarkozy, se défend après les révélations de Mediapart. Dénonçant des écoutes "illégales", il annonce une plainte pour "violation du secret de l'instruction". 

11h51 :  Le bateau dérouté vers la zone où ont été aperçus des possibles débris du vol MH370 est arrivé dans le sud de l'océan Indien.

11h14 :  Si l'appareil s'est abîmé en mer dans cette zone là, il y a vraiment peu de chance de pouvoir le retrouver...

11h14 :  Retrouver des débris dans une zone aussi isolée, profonde et agitée que le Sud-Est de l'Océan Indien, c'est se dire que retrouver les boites noires va être difficile... très difficile...Mais, pourquoi le B777 a-t-il fini par se retrouver dans ce secteur ?

11h14 :  Vous êtes nombreux à penser que les recherches du Boeing ne seront pas aisées, si les débris repérés lui appartiennent.

11h03 :  Le premier avion envoyé sur zone n'a pas réussi à localiser les débris en raison de la météo, annonce l'autorité australienne de sécurité maritime sur Twitter. D'autres appareils vont poursuivre les recherches. 

10h49 : "Nous avons ici une piste crédible, nous allons tout faire pour retrouver ce vol."

 Lors du point presse quotidien, les autorités malaisiennes ont dit leur "espoir" que les débris repérés par l'Australie appartiennent au vol MH370.

10h46 :  Les autorités malaisiennes donnent leur point presse quotidien sur le Boeing. Les recherches se poursuivent aussi dans le corridor nord, indiquent-elles.

10h01 : C'est le milieu de matinée, on fait une pause avec les titres de la journée : 
Enquête relancée après la disparition du Boeing 777. Des possibles débris du vol MH370 ont été détectés dans l'océan Indien, par l'Australie. Des avions sont sur zone pour vérifications. On vous dit tout de cette découverte ici.

Kiev réplique : le Parlement ukrainien a adopté une résolutionindiquant que le pays allait lutter pour "la libération" de la Crimée dont il ne reconnaît pas l'annexion par la Russie. A Sébastopol, le commandant de la marine ukrainienne, retenu depuis hier par des milices pro-russes, a été libéré

•  Thierry Herzog, l'avocat de Nicolas Sarkozy, se défend après les révélations de Mediapart. Dénonçant des écoutes "illégales", il annonce une plainte pour "violation du secret de l'instruction". 

•  Le Premier ministre donne ses consignes avant le premier tour des municipales : Jean-Marc Ayrault appelle les républicains à "tout faire pour qu'il n'y ait aucun maire FN".

09h44 :  @anonyme : le bateau marchand dérouté afin de se rendre sur les lieux doit arriver vers 18 heures australiennes (soit 8 heures, en France), indique le site australien ABC. Un destroyer de la marine australienne doit arriver "dans plusieurs jours", précise l'AMSA. Un avion Orion de la Royal Air Force est déjà arrivé sur zone, indique le site Northernstar. Trois autres le suivent. 

09h34 :  Dans combien de temps les bateaux et avions seront-ils sur la zone ?

09h13 :  @anonyme : les images satellites des possibles débris ont été prises le 16 mars, en témoigne la date figurant sur les photos. Le temps de les analyser, l'Australie a évoqué sa découverte cette nuit. Les clichés ont été rendus publics ce matin.

09h13 :  De quand datent les images satellites ?

09h09 :  La Chine prend au sérieux les infos de l'Australie. Des ambulances arrivent à l'hôtel où vivent les proches des passagers du Boeing. Parmi eux, certains ont encore de l'espoir, signale une journaliste de la BBC. 

08h55 :  Un journaliste de la chaîne ABC est à bord de l'avion militaire qui inspecte la zone où ont été repérés de possibles débris du vol MH370. Il a tweeté une photo avant d'embarquer.

08h17 :  La Chine et la Malaisie réagissent à l'annonce australienne sur de possibles débris : 

• Le ministère chinois des Affaires étrangères indique "attacher une grande importance" aux informations de Canberra. La Chine se tient "prête à agir de façon adaptée en fonction de ces dernières circonstances".

• "Chaque piste représente un espoir", déclare pour sa part le ministre malaisien des Transports, Hishammuddin Hussein. Mais "nous voulons vérifier".

08h13 :  L'Australie publie des premiers clichés satellites et officiels des débris repérés dans l'océan Indien. Des avions de reconnaissance vont sur zone pour vérifier cette découverte.



(AMSA.AU.GOV)

08h05 : Bienvenue si vous nous rejoignez. En guise de petit-déjeuner, voici les titres : 
Cela relance l'enquête sur la disparition du Boeing 777. Des débris "possiblement liés" au vol MH370 ont été détectés par des satellites australiens dans l'océan Indien. Des avions sont en route pour vérifications. La piste est qualifié de "crédible"Toutes les infos ici.

Le commandant de la marine ukrainienne, retenu depuis hier matin à Sébastopol par des milices pro-russes, a été libéré. Les dirigeants européens se réunissent aujourd'hui pour répondre à ce quiconstitue la "plus grave" menace pour l'Europe depuis la guerre froide, selon le secrétaire général de l'Otan. 

•  Le Premier ministre donne ses consignes avant le premier tour des municipales : Jean-Marc Ayrault appelle les républicains à "tout faire pour qu'il n'y ait aucun maire FN".

•  Nicolas Sarkozy contre-attaque après les révélations de Mediapart. Dans un courrier adressé au procureur de la République, son avocat, Thierry Herzog, affirme ne pas avoir bénéficié des informations d'une taupe au sein de la Cour de cassation.

07h45 :  Après bientôt deux semaines de fausses pistes et d'espoirs déçus, l'Australie relance prudemment l'enquête sur la disparition du vol MH370. Les autorités australiennes ont annoncé la détection de deux "objets" dans le sud de l'océan Indien. Il pourrait s'agir de débris du Boeing.


(JULIEN CHOLIN ET PIERRE MONEGIER - FRANCE 2)

07h37 :  La zone où ont été repérés deux possibles débris du vol MH370 n'est pas simple à explorer. D'abord, de nombreux débris y convergent, note un journaliste sur Twitter. Et l'océan y est profond de plusieurs milliers de mètres. Les recherches s'annoncent difficiles.

07h26 :  La découverte de possibles débris du vol MH370 plonge les familles des passagers dans une attente insoutenable. Leur émotion est palpable sur ces clichés. 





(MARK RALSTON et MOHD RASFAN / AFP)

07h02 :  La découverte de deux possibles débris du Boeing 777 par l'Australie redonne de l'espoir aux familles des passagers, note un journaliste sur Twitter.

06h38 :  Il faut pas être trop optimiste, la dernière fois on nous annoncé déjà les mêmes tailles...

06h38 :  En espérant que cette fois, c'est la bonne piste...

06h38 :  Vous vous montrez circonspects et très prudents sur la découverte australienne dans les commentaires.

06h33 :  Quelques précisions sur les deux objets repérés par les satellites australiens. Ils sont "d'une taille certaine" et "probablement dans l'eau". Le plus grand ferait 24 m.

06h21 : "C'est une piste, probablement la meilleure piste que nous ayons pour le moment, mais il faut que nous nous rendions sur place (...) pour savoir si cela vaut quelque chose ou non." Les responsables australiens restent très prudents sur la découverte de possibles débris liés au Boeing

06h15 : Mais avant toute chose, faisons le point sur l'actu de la nuit et du matin : 
Ce pourrait être une nouvelle conséquente dans l'enquête sur la disparition du Boeing 777. Des débris "possiblement liés" au vol MH370 ont été détectés par des satellites australiens dans l'océan Indien, annonce le pays. Des avions sont en route pour vérifier cette découverte.

Le rattachement de la Crimée à la Russie constitue la "plus grave" menace pour la stabilité de l'Europe depuis la guerre froide, affirme le secrétaire général de l'Otan. Les dirigeants européens se réunissent aujourd'hui pour chercher une riposte crédible contre Moscou.

•  Nicolas Sarkozy contre-attaque après les révélations de Mediapart. Dans un courrier adressé au procureur de la République, son avocat, Thierry Herzog, affirme ne pas avoir bénéficié des informations d'une taupe au sein de la Cour de cassation.

• "Pour nous, c'est une victoire absolue." David Koubbi, l'avocat de Jérôme Kerviel, se félicite de la décision de la Cour de cassation. Elle a confirmé la condamnation pénale de l'ex-trader à trois ans ferme, mais cassé la décision concernant les dommages et intérêts de 4,9 milliards d'euros.

06h09 :  Des avions de reconnaissance ont été envoyés sur place pour survoler la zone et vérifier cette découverte. Les possibles débris ont été détectés au large de l'Australie, comme l'indiquent plusieurs journalistes sur Twitter.