Boeing disparu : trois scénarios qui ont déjà été écartés

Onze jours que l'on est sans nouvelle du Boeing 777 de la Malaysia Airlines, et que les théories les plus folles fleurissent pour expliquer cette mystérieuse disparition. Pour y voir plus clair, francetv info revient sur celles qui ont été abandonnées.

Le nom du vol MH370 dessiné avec des bougies, lors d\'une cérémonie bouddhiste à Phnom Penh (Cambodge), le 17 mars 2014.
Le nom du vol MH370 dessiné avec des bougies, lors d'une cérémonie bouddhiste à Phnom Penh (Cambodge), le 17 mars 2014. (PRING SAMRANG / REUTERS )

Onze jours que l'on est sans nouvelle du vol MH370 et de ses 239 passagers, et onze jours que les théories les plus folles sont échafaudées pour retrouver l'appareil. Pour y voir plus clair, francetv info revient sur celles qui ont déjà été abandonnées, faute d'éléments probants.

Le survol de Maldives

Cette piste a été à peine évoquée qu'elle a été écartée. Le Boeing disparu de Malaysia Airlines aurait été aperçu dans le ciel des îles Maldives, volant à basse altitude, alors que la zone ne fait pas partie des pays concernés par les recherches. Pourtant, la police des Maldives a annoncé, mardi 18 mars, examiner des témoignages rapportés par un site d'information local selon lequel des habitants avaient vu voler un avion blanc avec des bandes rouges, "au-dessus de Kuda Huvadhoo""Je n'avais jamais vu un avion voler si bas au-dessus de notre île", a déclaré un autre témoin, cité par le site Haveeru. 

Mais mercredi 19 mars, l'armée des Maldives a annoncé qu'aucune trace du vol MH370 n'avait été détectée par les radars de cet archipel situé dans l'océan Indien. Les autorités continuent cependant de vérifier des témoignages.

L'atterrissage dans la jungle

La chaîne de télévision taïwanaise TVBS a diffusé, mardi 18 mars, les images d'un avion qui semble posé au milieu d'une jungle, faisant penser à l'épave du Boeing 777. Ces photos satellites ont été trouvées sur un site de géolocalisation sur internet par un étudiant de la Hong Kong University of Science and Technology. Il ne s'agit pas d'un montage, mais d'un autre avion photographié il y a plusieurs jours par le site. On peut notamment remarquer que l'appareil est intact, tout comme les arbres alentours.

L'image satellite chinoise

C'était la piste qui semblait la plus fiable. La Chine a fait preuve d'une transparence inhabituelle au sujet de ses capacités d'imagerie satellite, mercredi 12 mars, en révélant au public des photos montrant de possibles débris du Boeing disparu flottant à la surface de l'océan.

Les objets suspects, respectivement de 22 mètres sur 24, de 14 mètres sur 19 et de 13 mètres sur 18, avaient été repérés près de la zone où l'avion de Malaysia Airlines s'est volatilisé, en mer de Chine méridionale. Mais des avions envoyés dans la zone n'ont finalement rien repéré.