Birmanie : le nouveau président Htin Kyaw a prêté serment

Ce proche d'Aung San Suu Kyi devient le premier président civil de la Birmanie après 50 ans de dictature militaire. France 2 vous en dit plus.

France 2

En Birmanie, le jour est historique. Ce mercredi 30 mars,  le nouveau président du pays, Htin Kyaw a prêté serment. Au parlement et dans le plus grand apparat, Aung San Suu Kyi assiste à la prestation de serment de son ami d'enfance. Cet intellectuel engagé devient le premier président civil de la Birmanie après 50 ans de dictature militaire. Pour la dame de Rangoon, c'est l'aboutissement de dizaines d'années de combat. Elle est aujourd'hui à la tête de quatre ministères, dont les affaires étrangères. Elle ne peut devenir présidente, l'actuelle constitution lui interdit à cause de la nationalité étrangère de ses deux enfants.

Pouvoir réel 

Le chef de l'Etat promet une nouvelle constitution qui lui permettrait de devenir présidente. C'est ce qu'elle avouait à demi-mot le 9 novembre dernier. "Je vous dis que je serai au-dessus du président. J'ai mes plans", expliquait alors Aung San Suu Kyi. La dame de Rangoon détient-elle déjà le vrai pouvoir ? Elle représente en tout cas dans le monde la nouvelle image de son pays.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Htin Kyaw et Aung San Suu Kyi au parlement birman à Naypyidaw, le 11 mars 2016.
Htin Kyaw et Aung San Suu Kyi au parlement birman à Naypyidaw, le 11 mars 2016. (YE AUNG THU / AFP)