Cet article date de plus de quatre ans.

Australie : un Français soupçonné d'avoir tué une Britannique avant de lancer "Allahou Akbar"

Les faits se sont produits mardi soir dans une auberge de jeunesse de Home Hill, un village de l'Etat du Queensland (nord-est du pays).

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un Britannique d'une trentaine d'années a également été grièvement blessé dans l'attaque. (REUTERS)

Un Français de 29 ans est soupçonné d'avoir poignardé à mort une Britannique dans une auberge de jeunesse en Australie avant de lancer "Allahou Akbar" ("Dieu est le plus grand") lors de son arrestation, a annoncé la police australienne, mercredi 24 août. Le directeur adjoint de la police de l'Etat du Queensland (nord-est du pays) a indiqué que rien ne laissait penser que le suspect pourrait avoir un lien avec le groupe Etat islamique, à ce stade de l'enquête.

Les faits se sont produits mardi soir dans une auberge de Home Hill, une localité rurale située au sud de Townsville. Appelée sur les lieux, la police a découvert le cadavre d'une jeune femme britannique de 21 ans. Ils ont aussi trouvé un homme britannique de 30 ans grièvement blessé. Une troisième personne, un Australien, a été brièvement hospitalisé pour des blessures légères.

"Nous n'écartons aucune piste à ce stade"

"Les premiers éléments de l'enquête montrent que des propos qui peuvent être interprétés comme extrémistes ont été tenus par le suspect, a poursuivi le directeur adjoint de la police de l'Etat du Queensland. Cette information sera versée à l'enquête, mais nous n'écartons aucune piste à ce stade, qu'elle soit politique ou criminelle." Selon le commandant de la police fédérale australienne, le suspect, inconnu des services de police du pays, était en situation régulière en Australie.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.