Australie : un crocodile de 600 kg capturé après huit ans de traque

Le saurien, aperçu pour la première fois en 2010, a été retrouvé au fond d'un piège installé dans une rivière près de la localité de Katherine.

Un crocodile de 600 kg a été capturé en Australie, le 9 juillet 2018.
Un crocodile de 600 kg a été capturé en Australie, le 9 juillet 2018. (NORTHERN TERRITORY PARKS AND WIL/AFP)

Après une traque de huit années, les gardes forestiers du Territoire du Nord australien ont réussi à capturer un énorme crocodile marin de 600 kg et 4,70 m de long, ont annoncé les autorités mardi 10 juillet. Le saurien, aperçu pour la première fois en 2010, a été retrouvé au fond d'un piège installé dans la rivière près de la localité de Katherine.

Depuis des années, les autorités tentaient de capturer l'animal dont l'âge est estimé à 60 ans. Chaque année, les gardes forestiers attrapent environ 250 crocodiles jugés "à problèmes" à cause du danger qu'ils représentent pour la population. Le spécimen qui vient d'être piégé a été conduit dans une ferme de crocodiles, a déclaré Tracey Duldig, chargée de la faune sauvage dans le Territoire du Nord.

Les gardes forestiers du Territoire du Nord (Australie) ont capturé un énorme crocodile marin de 600 kilogrammes, le 9 juillet 2018.
Les gardes forestiers du Territoire du Nord (Australie) ont capturé un énorme crocodile marin de 600 kilogrammes, le 9 juillet 2018. (NORTHERN TERRITORY PARKS AND WILDLIFE / AFP)

"C'est le plus gros crocodile jamais extrait de la rivière Katherine par l'unité de la faune sauvage", a-t-elle précisé dans un communiqué."Nous avons donné à cet animal de nombreux noms au fil des années car il a été si dur à attraper", a expliqué au groupe de médias ABC John Burke, un membre de cette unité. "C'était assez haletant, mais aussi, on ne peut qu'admirer la taille de l'animal et son grand âge. On ne peut qu'avoir un peu de respect pour lui." La population des crocodiles marins (ou crocodiles d'eau salée) a explosé dans le nord de l'Australie depuis qu'ils ont été déclarés espèce protégée en 1971. Ils tuent en moyenne deux personnes par an.